Les rois

Ils étaient trois, comme plus tard les mousquetaires 🙂 On dit qu’ils venaient d’Orient et se nommaient Balthazar, Gaspard et Melchior…

Selon St Matthieu, le seul évangéliste qui en parle, ils étaient des mages, donc de simples astrologues païens qui venaient saluer un enfant né sous une bonne étoile et lui offrir l’or royal, l’encens sacerdotal et la myrrhe spirituelle…

Mais chez Matthieu, point d’étoile stationnaire au-dessus d’une étable, elle s’était simplement levée, pour les alerter. Arrivés à Jérusalem, ils ont dû étudier les Ecritures transmises par le peuple juif pour trouver le Messie.

Et toi, Bethléem en Judée, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Judée ; car de toi sortira un chef, qui sera le berger d’Israël mon peuple.

L’étoile n’est réapparue qu’une fois leur travail de recherche terminé, après la visite chez Hérode qui cherchait des informateurs, craignant pour son pouvoir. C’est leur défection au rapport qui fut à l’origine du massacre des enfants mâles de moins de 2 ans et de la fuite providentielle de la Sainte Famille en Egypte.

D’autres traditions les nomment différemment, et ce n’est que bien plus tard que l’on en fit des rois : Balthazar roi des Arabes, Gaspard roi en Inde et Melchior roi des Perses, d’où les couleurs de peau des personnages de nos crèches…

fèves collection

Ils se fêtent le 6 janvier, chez nous autour d’une galette à la frangipane (accompagnée de cidre) dans laquelle est dissimulée une fève… qui désigne le roi du jour, lequel choisira sa reine et offrira en retour sa galette… ce qui nous vaut un mois de janvier très chargé après les excès des fêtes de décembre 😉

Celle du pâtissier local pouvant se révéler à la longue onéreuse, voici une recette express pour la réaliser à moindre coût :

Ingrédients : 2 rouleaux de pâte feuilletée – 200 g de poudre d’amande – 100 g de sucre en poudre  – 100 g de beurre mou  – 3 oeufs  – 1 cuillerée à soupe de rhum – 1 fève

Dérouler une des pâtes dans un moule et la piquer avec une fourchette. Dans un saladier, mélanger la poudre d’amandes, le sucre, 2 oeufs, le rhum et le beurre. Verser le mélange sur la pâte, y cacher la fève et recouvrir le tout avec le deuxième rouleau de pâte en collant bien les bords. Dessiner un décor avec une fourchette, et dorer avec le jaune du troisième oeuf. Faire cuire au four entre 20 et 30 mn à 200° (th 6-7)

galette

C’est tout bête et c’est tout bon !