Du canard de Barbarie

On nous l’avait annoncée, ça y est, elle est de retour… la grippe de saison, avec même, en prime, la méchante de l’hiver dernier 😉 et dire que tous nos stocks de masques inutilisés sont périmés…

Comme le français de base n’a pas voulu, cette année, se faire vacciner avec les restes du jus de la précédente campagne hypermédiatisée, il va devoir sortir couvert… et c’est là qu’intervient le célèbre bouilleur de cru lyonnais qui a récemment défendu sur le petit écran son produit-phare, dont la fabrication est occultée quand la TV visite son usine : j’ai nommé Anas Barbariae sous forme de globules en 200K

Bien que top-secret, en cherchant un peu, on en trouve la recette en ligne sur Wikipédia :

  1. une bouteille stérile de un litre est remplie d’un mélange de suc pancréatique et de glucose
  2. il y est ajouté 35 g de foie et 15 g de cœur de canard de Barbarie
  3. la bouteille est stockée pendant 40 jours pendant lesquels le cœur et le foie se décomposent.
  4. cette  préparation est placée dans un récipient. Le récipient est vidé puis rempli avec de l’eau  ultrafiltrée  puis secouée. Cela constitue une dilution de 1K (considérée comme équivalente à une dilution au 100e).
  5. cette manipulation (vider le récipient, le remplir d’eau, et secouer) est répétée deux cent fois, d’où l’appellation de dilution à 200K (il s’agit d’une dynamisation de Korsakov).

En résumé, l’opération équivaut à rincer deux cent fois un récipient dans lequel on a initialement versé la préparation. La deux centième eau de rinçage est la préparation dynamisée utilisée pour imprégner des granules de lactose qui servent d’excipient support. Une fois séchés, 200 granules de lactose de 5 mg (soit 1 gramme) sont placés dans un tube…

… à raison d’une dose toutes les 6 à 8 heures, selon que l’usage en est curatif ou préventif, vous aurez peut-être la chance de réduire modérément la durée d’un état grippal.

Une méchante langue plume, le Guide Giroud-Hagége de tous les médicaments, écrit d’ailleurs avec un brin d’humour : « nous conseillons de remplacer ce produit par un confit de canard, aussi efficace contre la grippe, et nous prions les laboratoires B. de ne plus embêter les canards ».

Pour le confit, à titre préventif, je commence demain 🙂

Délivrance

Extrait du film culte américain très masculin de 1972 réalisé par John Boorman… où 4 citadins descendent, à l’instigation de l’un d’eux, une (dernière) rivière sauvage en canoë, avant que sa vallée n’en soit noyée par la mise en service d’un barrage hydroélectrique… la balade bucolique deviendra très vite oppressante 😉