Mais que fait la pol… ?

Nous avons eu beaucoup de chance, la Toussaint est passée, et les sangliers ont pu nettoyer les tombes en toute tranquillité (lire l’article). Dans mon village, ils se promènent sans façons, de préférence les jours de battues organisées par les chasseurs, renversant les pots de géraniums dans les cours des maisons, ou dévalant les ruelles historiques, pour finir par se rassembler sur le stade après avoir traversé la rivière à la nage… Mais là, il s’agit de la capitale départementale 😆

Finalement, ils sont très sociables ces animaux !

Mise à jour du 29 novembre :

Une clôture électrique ne fonctionnait pas, c’est la faute à pas de chance !

45 tours oublié

… celui de Camillo, interprète d’un unique succès dans les pays latins…

Nachts geh ich dahin, ich bin allein, und frag : Warum ?
Die Tage gehen mir nicht aus dem Sinn
Und ich frag mich : Warum ?

Du gingst fort, wohin ? Ich rief dich oft, doch du bliebst stumm.
Du fühlst es nicht, wie einsam ich bin
Und ich frag mich : Warum ?
Sag : Warum ?

Ich wollt’ glücklich sein
Doch du ließt mich allein.
Wann kommst du zurück, sag,
Wann scheint uns das Glück ?

Oh ja, das wäre schön, bei dir zu sein, mit dir zu gehen.
Doch, ich bin einsam, bin immer einsam
Und ich frag mich : Warum ?
Sag : Warum ?

… pratiquement inconnu dans les pays germanophones, où ce luxembourgeois fut plus célèbre comme présentateur des Jeux sans Frontières à la télévision allemande 😉

Entre Brive-la-Gaillarde et Aurillac

… par le train ? Impossible, la voie est endommagée depuis le 8 Novembre…

… et ne sera pas réparée avant décembre (lire l’article), de quoi donner à penser que le désenclavement du nord du Lot est mission impossible et que les industries ont tout à gagner à être délocalisées 😦

Mise à jour du 26 novembre :

Une mobilisation (lire l’article) s’est organisée devant la gare de Biars-sur-Cère, à laquelle j’adhère totalement et qui s’ajoute à toutes celles, par exemple, qui ont réclamé le retour des arrêts supprimés (sur la ligne Paris-Toulouse) en gare de Gourdonce qui tendrait à laisser croire que pour notre compagnie nationale, là où il n’y a pas la possibilité physique d’une ligne TGV, les usagers doivent prévoir d’investir dans un véhicule personnel… les bus de remplacement n’assurant leur service que de manière très temporaire (expérience vécue lors de la suppression de la ligne de nuit Paris-Aurillac). Non, je ne suis pas méchante langue ! 😦

La Bourgnatelle

C’était l’île où nous allions assister à des concerts en plein air, l’endroit où les élèves du collège allaient quelquefois courir dans la nature, où j’ai disputé des matches de foot acharnés, filles contre garçons, ou de rugby entre filles, assisté à des spectacles de fin d’année…

Elle a bien changé depuis, lire l’article pour connaître le détail des travaux effectués depuis quelques temps 😉 voici une photo d’automne prise fin octobre lors de ma virée dans le nord 😆

Chants plaintifs de la Symphonie n°3 – Henryk Górecki

Il y a un an déjà s’éteignait le compositeur contemporain Henryk Górecki.
Pour découvrir et comprendre autant que faire se peut son oeuvre la plus connue, dont le succès dans les années 90 en occident lui a enfin valu la reconnaissance qu’il méritait dans son pays, cette oeuvre sublime et lancinante écrite en 1976, voici une courte interview de Górecki à propos des Chants plaintifs, en polonais sous-titré espagnol avec de larges extraits musicaux et des images d’archives (dont certaines sont postérieures à la date de création de la symphonie) qui en soulignent le côté universel à travers la peinture de la souffrance humaine, et plus particulièrement celle de la mère qui perd un enfant.
L’extrait vidéo sur des images du film Idi i smotri qui illustrait parfaitement la gravité de cette musique n’existe plus, voici, en remplacement, quelques liens sur ces pages tragiques de l’histoire dont quelques sinistres faits divers ont inspiré ces chants ainsi que ceux vers ce monument, datant de 1985, à connaître (excellente critique en français) :

Idi i smotri (cd1) et Idi i smotri (cd2)

Attention, ce film, bien qu’un échantillon infime de la réalité de cette guerre, est difficilement supportable… et tant que nous sommes dans l’horreur la plus pure, une mine d’images d’époque est disponible ici.

Et pour terminer, un documentaire (en 3 parties) sur Primo Lévi et son expérience de l’univers concentrationnaire à Auschwitz.

Ce sera tout pour les horreurs de cette époque, le fait est, et c’est regrettable, que cela ne nous a pas servi de leçon…


Confitures…

Si l’on en croit la suite de cet article, il n’y a pas officiellement de délocalisation en vue… mais, même si le projet ambitieux (qui a déjà croisé ou suivi un semi-remorque chargé sur la route entre Biars-sur-Cère et Brive-la-Gaillarde, et qui a déjà attendu en gare de St-Denis-lès-Martel le passage de la micheline venant en sens inverse parce qu’il n’y a qu’une seule voie entre les gares ?) tel qu’il est exposé voit effectivement le jour, je ne peux m’empêcher de penser à ce qui arrivera à terme quand l’actuel PDG pensera à prendre sa retraite…

Pour celles et ceux qui connaissent l’histoire locale, le souvenir de la perte de l’indépendance, orchestrée de main de maître, du confiturier Boin a dû laisser comme quelques traces douloureuses… Pour le plaisir, la page de pub 😆

… et donc, voici un dossier à garder sous le coude et à ne pas oublier de surveiller du coin de l’oeil 😉

Champignon ?

… non, maison bioclimatique 😉

Pour en savoir plus sur cette aventure responsable qui a toute ma sympathie, d’autres vidéos sont disponibles sur cette page.

Ce mode de vie est accompagné d’expériences culinaires dont les recettes sont compilées ici.

Le blog aura besoin de vos visites, et sa conceptrice à qui va toute ma compassion, besoin de votre soutien moral… le choix de vie à la campagne pouvant s’avérer être parfois hasardeux lors de certaines circonstances exceptionnelles 😦