Il est parti…

Ce dramaturge dissident fut un champion de la démocratie et un amoureux de la liberté, ce qui voulait dire le refus farouche du communisme lors de la révolution de velours de novembre 1989 et lui a valu d’être propulsé à la tête de l’état… le sage de l’Europe n’était plus très en forme depuis longtemps… il s’en est allé ce jour 😦

Les politiques lui rendent hommage (lire la suite), paix à lui, et une pensée à ses proches…

Skrzypek na dachu

… 1964, Fiddler on the roof, d’après les contes de Sholem Aleikhem, le violon sur le toit, la célèbre comédie musicale de Jerry Bock, sur un livret de Joseph Stein

J’ai toujours le vinyle de la version française datant de 1969 au théâtre Marigny et je ne me suis jamais lassée de l’interprétation de la chanson Ah, si j’étais riche par Ivan Rebroff dans le rôle du laitier Tevye.

N’étant pas parisienne à cette époque je n’ai jamais vu de mes yeux la chorégraphie de Jérôme Robbins aussi je suis fort aise d’avoir trouvé ce court extrait du théâtre Wielki de Poznań, en polonais, ce qui est assez rare 😉

Zbigniew Macias est Tevye, et Barbara Kubiak, Golde… et je ne suis jamais retournée à Anatevka 😉

Un autre extrait, émanant du théâtre Powszechny de Radom

Pour celles et ceux qui veulent tenter l’expérience du film, en VO anglaise, diffusé à la télévision polonaise et donc plus ou moins sous-titré additionné de la voix off, je vous donne le lien vers le premier épisode, le second, le troisième, le quatrième, le cinquième, le sixième, le septième, le huitième, le neuvième, le dixième, le onzième, le douzième, le treizième, le quatorzième et dernier épisode… sachez que c’est toujours ainsi que sont diffusées les films étrangers sur les chaînes polonaises, alors bon courage !

Promis, je le visionnerai, mais au doux rythme d’un épisode par jour 😉

Architecture bojko

Un magnifique exemple…

… de cette architecture dite en bois debout (vidéo norvégienne) que celle de cette ancienne église St Dimitri sise au bord du Jawornik, à Piątkowa Ruska 😆 pour la photo de laquelle j’ai parcouru tant de kilomètres. C’est une immense fierté que d’avoir réussi à la trouver (merci au blog de Françoise Nozati qui m’a permis d’en savoir plus sur l’objet de la photo, trouvée sur le Net et devenue l’objet du jeu sur la photo mystère) et à la visiter avec le maire du village comme guide, et ce, malgré quelques embûches finalement assez drôles 😉

Dévastée par des pilleurs, en 1947, il ne reste rien du mobilier hormis une croix et une plaque gravée. On taira d’autres exactions, les menaces sur les survivants, l’exil forcé et les ruses de ceux qui ont pu revenir pour garder un œil sur cette merveille.

Cultures Bojko et Łemko

Pour les explications concernant ces minorités, voir les liens du billet précédent sur l’Ukraine. 😉 ou cette base de données en anglais.

Ce film a été commandé par le Musée de l’architecture populaire de Sanok.

La saga de la beauté : l’eau coule, coule. Ballade ruthène. Slovaquie orientale.

Marta Shpak chante le destin de la canneberge, avec les enfants de l’ensemble folklorique Malenki bojky, lors de la première émission de la télévision nationale ukrainienne consacrée au folklore.