Qui se souvient…

… encore de Monsieur Jean Mouliérat ?

moulierat

Il semblerait bien que ce nom ne dise plus rien à personne, pourtant c’est ce chanteur lyrique à la voix d’or qui a restauré le Château de Castelnau-Bretenoux… et il est pour moi, vraiment dommage qu’il ait perdu sa rue à Saint-Céré au profit de la famille Delbos pour laquelle j’ai pourtant la plus grande estime.

delbos0

lire => la suite de l’article.

Cela s’appelle vraiment, que l’on me pardonne le détournement, déshabiller Jean pour habiller Pierre… 😦

Tłusty Czwartek

Składniki na faworki :

Ingrédients pour les bugnes (ou merveilles) :

  • 1 jajko – 1 oeuf
  • 3 żółtka – 3 jaunes d’oeuf
  • 1 łyżka cukru pudru – 1 cuillère à soupe de sucre en poudre
  • 1/2 laski wanilii – 1/2 gousse de vanille
  • 125 ml śmietany – może być 18% – 125 ml de crème (18% MG)
  • 1 kieliszek spirytusu – 1 petit verre de Spirytus (alcool à 95°)
  • pół łyżki masła – 1/2 c. à soupe de beurre
  • szczypta soli – 1 pincée de sel
  • łyżeczka octu – 1 c. à café de vinaigre
  • 350 g mąki – 350 g de farine

… je suis choquée… 1 kieliszek spirytusu dans la pâte des oreillettes, c’est exagéré, certes je savais qu’on en mettait dans les pączki, mais avec les difficultés pour s’en procurer quand on est en France… 😉

Des recettes à base de Spirytus

Składniki na 20 pączków :

Ingrédients pour 20 beignets :

  • 200 g mleka – 200 g de lait
  • 25 g drożdży – 25 g de levure fraîche
  • 3 łyżeczki cukru – 3 c. à café de sucre
  • 50 g miękkiego masła – 50 g de beurre mou
  • 1 całe jajko – 1 oeuf entier
  • 500 g maki tortowej – 500 g de farine pour pâtisserie
  • 1 łyżeczki soli – 1 c. à café de sel
  • 10 g spirytusu – 10 g de Spirytus
  • 1 cukier wanilinowy – 1 sachet de sucre vanillé
  • smalec do smażenia – du saindoux (ou de l’huile) pour la friture

… on ne fait pas de trou dans le beignet avec l’embout de sa poche à douille, c’est une hérésie, on consultera  la vidéo de Siostra Aniela entre les minutes 5 et 11, qui nous donne diverses méthodes pour faire des beignets sans trou 😆

Sécurité alimentaire

… à partir du chant traditionnel occitan Se canto (ou Aqueros Mountagnos par Marcel Amont) le chœur d’hommes lourdais Vaya con Dios et des éleveurs laitiers haut-pyrénéens ont unis leurs talents pour nous alerter sur les problèmes de la filière laitière, de quoi nous amener à voir autrement (et à laisser au supermarché) le camembert et autres fromages industriels… Longue vie au lait équitable Fairecoop !

Deux versions de l’original, l’une pour le travail d’amateurs sur scène…

… et l’autre pour la petite promenade dans les Pyrénées (Val d’Aran) 😆

Vieillir dignement

vieillir

lire => ici la suite 😆

Je viens d’entendre les propos d’Edmond Valay, président de l’association Géront’Aquitaine, et je partage son opinion… Pour mémoire :

La prise en charge des personnes âgées, ce n’est pas la distribution de médicaments. C’est leur donner envie de vivre, de leur donner le désir de bien manger, de faire la cuisine, de s’amuser. C’est leur permettre de rester debout, avec des jambes et une tête qui fonctionnent. L’aide à la personne âgée, ce n’est pas faire à sa place, c’est l’aider à faire. Un cerveau qui ne fonctionne pas s’atrophie. Sa stimulation permet de régénérer des cellules nerveuses. La stimulation n’est pas une utopie, elle fonctionne.

Mais on a trop fait croire à nos aînés (puis à leurs enfants… ) qu’ils avaient droit, à chaque coup dur, à la petite pilule magique qui efface toutes les aspérités de la vie qu’ils en ont définitivement perdu tout goût pour le moindre effort… cette initiative louable, à qui je souhaite une longue vie, me paraît être une minuscule goutte d’eau dans un océan d’inertie…

Wisława Szymborska

… en Belgique 😆

wszymb

… lire la suite => ici 😉

L’engouement momentané et inattendu provoqué par mon essai de traduction de son poème Niektórzy lubią poezję a suscité en moi une réflexiondont le résultat n’est que moyennement surprenant : ce questionnement sur ce qu’est la poésie m’avait traversé l’esprit un dimanche soir entre 1981 et 1984, époque de feue la radio dite libre, où j’animais une émission de poésie sur une radio locale. 😆

Comme à l’accoutumée, j’avais préparé une émission dans l’après-midi et, une fois arrivée au studio, je n’ai plus eu envie de dire les poèmes prévus… je me souviens, une fois le générique de l’émission passé à l’antenne,  être partie sur cette question : mais qu’est-ce que la poésie ? et avoir enchaîné sur des écrits de Maïakovski maiakissus d’un recueil bilingue que je lisais en français et qu’un providentiel ami tchèque de passage avait accepté de lire en russe… une émission franchement déjantée, d’autant plus qu’un animateur potentiel voulant m’acheter pour que je soutienne son projet d’émission était passé avec une bouteille entamée de petite eau au nom russe, laquelle s’était avérée avoir été achetée en Espagne et fortement diluée ensuite… provoquant l’hilarité immédiate des 2 compères qui se partageaient le micro et la fin malencontreuse du contenu des verres dans l’évier sans plus d’explications !

Moralité : ne jamais offrir de vodka frelatée à des gens originaires de plus ou moins loin des pays dits de l’est… quant à moi, ce jour, je vais rechercher la cassette de cette émission mémorable pour revivre ces 2 heures de pur bonheur 😉

Pour ce qui est de mon rapport actuel avec la poésie… j’ai écrit, il y a bien longtemps quelques poèmes que j’ai détruits au décès de mon père, lequel ne considérait pas cela comme un moyen de gagner son pain quotidien, et n’en ai plus jamais écrit qu’un seul depuis cette date funeste, par contre, je ne me suis jamais séparée des recueils achetés pour ces émissions, même si je ne les ouvre plus guère 😉