Musiciens des rues

Quand on coupe un arbre près de sa racine, il arrive qu’il ne meure pas mais parte en cépée… donnant à foison de vigoureux rejets.

Le groupe Light in Babylon est l’exemple-type de la vigueur inventive de cette musique métisse que l’on peut croiser dans les rues animées d’Istanbul.

Michal Elia-Kamal, l’interprète d’origine iranienne chante ses textes en hébreu accompagnée de Metehan Çifçi un joueur de santour turc et de Julien Demarque le guitariste français… qui peuvent être, selon les besoins et les opportunités, rejoints par d’autres musiciens tous d’origines variables… une gageure et un vrai bonheur pour mon oreille 😆

Des ronds dans l’eau

… ou des ronds de fumée, une saine occupation estivale ?… pour celles et ceux qui ne lézardent pas sur une plage 😉

Il est aussi possible de rencontrer quelques créatures pour le moins étranges…

De belles images d’agencement des colonies de siphonophores sont visibles => ici 😉

La leçon de survie du jour sera celle-ci…

… bon appétit et un bel été à vous, ailleurs, c’est l’heure du thé…

… et ensuite je file dans les montagnes pour un concert de cor des Alpes 😉

… ces magnifiques instruments dont, si vous le voulez, vous pouvez voir la fabrication artisanale => ici.

val

 

Au pays de l’isard…

… on relâche des bouquetins (certes ibériques)… au nom de la biodiversité : l’ours c’est terminé, les bergers et leurs troupeaux vont pouvoir respirer, quant aux chasseurs, ils vont devoir se trouver un autre gibier.

bouquetin

(lire la suite => par là)

Sur les 8 ours réintroduits dans les Pyrénées, seuls Ziva (femelle slovène lâchée le 16 mai 1996), Pyros le mâle devenu dominant (lâché en 1997), Hvala (mai 2006) et Sarousse (août 2006) sont encore en vie… on se souvient certainement de l’ourse Mellba, tuée par un chasseur en 1997, de Palouma lâchée en avril 2006 (et morte quatre mois plus tard) avec Franska (tuée un an après en juillet, dans un virage sur une quatre voies) et de la mort accidentelle de Balou (arrivé en juin 2006) victime d’une chute en juin dernier.

Balou rejoindra sûrement, une fois naturalisé, la star du Muséum de Toulouse, l’ourse Cannelle, dernière représentante de la souche locale, tuée lors d’une battue aux sangliers le 1er novembre 2004… l’ourson qu’elle élevait aurait survécu.

Gageons qu’après cette sortie au bon air des montagnes notre ministre de l’Ecologie aura eu plaisir à dormir en bonne compagnie dans un refuge 😉