Menu lotois festif

😉 il est pensé pour nous par les Passeuses de goût et devrait nous changer du sempiternel canard confit et ses pommes à la sarladaise… mais méfiez-vous bientôt on ne pourra plus gaver le canard, adieu foie gras et magret aux pommes !

Entrée : velouté de châtaignes et potimarron, pelures de truffes et sorbet à la poire

Plat : tournedos Rossini du Grill des éleveurs. J’avais envisagé le pavé de biche, mais pas de gibier cette année chez le boucher !

Dessert : bûche à la crème de marrons dont la recette est => ici 😉

Au pied du sapin, une sélection de livres d’auteurs plus ou moins locaux devrait vous permettre de gâter tout votre petit monde sans trop vous ruiner, elle n’est pas belle la vie du commun des mortels ?

Alors que partout ailleurs on hésite encore entre la truite et le saumon fumé… je pense cette année à la carpe, mais je doute fort en trouver une vivante au marché ! Comme il me faudrait la tuer et que je serais capable de convertir ma baignoire en aquarium pour ne pas devoir le faire, je me contenterai d’un poisson sur son lit de glace 😉

Le spectacle sera chez moi assuré par l’inspiré Trio Joubran de Nazareth à Varsovie où ils étaient en février 2013  😆

Si par le plus grand des hasards nous avions un Noël blanc, la soupe aux oignons pour vous réchauffer ne serait pas forcément gratinée !

noel14b

6 réflexions sur “Menu lotois festif

  1. Je passe juste pour dire que je suis heureuse d’échapper à la traditionnelle carpe polonaise et encore davantage que l’on arrête de gaver les oies ou canards…
    Bon, ce n’est pas pour pourrir les festins mais trop c’est trop 🙂
    Bisous, Agathe et doux Noël à toi

    J’aime

    1. 😉 suis bien obligée de faire un effort un de mes frères a épousé une pur-sang plutôt traditionaliste 😆 Bonnes fêtes chez toi aussi !

      Une pensée à John Robert Cocker (Joe) parti retrouver ses amis au paradis des rockers

      J’aime

        1. 😉 oh que non, il n’en est pas question ! Ce sera tradition familiale, festif mais simple, je n’ai pas les petites mains pour faire le boulot à ma place.
          Même si depuis mon premier voyage en Pologne j’ai adopté (j’avais des prédispositions) l’apparent désordre culinaire des tables polonaises et les horaires fluctuants… quand je reçois je garde le repas structuré à la française, et ce, même avec quelques spécialités d’ailleurs au menu !
          De plus mon entourage a plutôt du mal avec la convivialité des plats centraux où tout le monde pioche à sa guise, si j’aime le mezzé libanais il est impensable que je puisse lui en proposer une seconde fois… la première a été la dernière 😉
          Un plat après l’autre, chacun ses assiettes et Dieu pour tous 😆
          à toi aussi Elisabeth ♥ (le générateur [ils sont tous anglo-saxons] de textes utilisé ne connaît pas les signes diacritiques français et polonais dans ses choix de police, c’est trop chou !)

          J’aime

Les commentaires sont fermés.