Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for 15 janvier 2015

… c’était du grand Michel Vivoux, moralité d’un des sketches délirants qu’il plaçait, entre deux chansons, lors de ses spectacles des années soixante-dix et dont j’avais, sur K7, un enregistrement pirate.

Ce boa fait une courte apparition dans Les chats maigres, mais le ton est donné et vous pouvez avoir une idée de l’apparente folie de ces soirées qui me manqueraient presque 😉

Si je vous en parle c’est parce que je viens de lire ceci :

vivoux1

… lire la suite => ici

Des liens, vers le site de Michel Vivoux pour les nouvelles ou si vous voulez en savoir plus et la vidéo d’un extrait de spectacle avec son complice des années 80, le bassiste Doudou Dubuisson

Promis, c’est encore le temps des bonnes résolutions… j’arrête de m’aigrir !

Publicités

Read Full Post »

… pour un effet de style, il m’arrive parfois de ressortir un verbe que je n’utilise pas tous les jours, dont je vérifie si doute ou besoin la conjugaison dans mon vieux dictionnaire (année 1990)… mais, c’est écrit si petit que je n’ai pas eu envie de chercher ma loupe et j’ai, en remplacement, affiché le conjugueur sur mon écran.

C’est celui du journal Le Figaro qui s’est affiché en premier, j’ai donc vérifié ce dont je voulais être sûre, puis regardé ce qu’il y avait autour de la page… chouette, un test ! Des révisions en ligne quand on a 5 minutes à perdre, ça ne peut faire de mal à personne… sauf que j’ai obtenu ce message contrariant pour un verbe commun 😦

conjugueur

… le test continuant, j’ai fait la copie de ma faute pour comprendre le pourquoi du comment… et depuis je m’interroge, parce que la référence Bescherelle confirme mon erreur…

bescherelle… alors que je prononce toujours protègeriez et non protégeriez.

Nous avons eu une réforme de l’orthographe en 1991, réforme dont je n’ai jamais rien voulu savoir, préférant rester sur mes acquis si difficilement assimilés lors des heures de punition passées à conjuguer à tous les temps et à tous les modes les verbes : acquérir de bonnes habitudes, s’astreindre à la discipline et s’abstenir de parler

Dans sa volonté de simplification, l’Académie aurait-elle oublié quelques archaïsmes ?

Read Full Post »