Des chats noirs

… un texte russe de Boulat Chalvovitch Okoudjava interprété en polonais (dans une traduction de Wojciech Młynarski) par Sława Przybylska.

… par le trop rare Jean-Louis Murat.

Surprenant : hip-hop (paroles => ici) du groupe Kaliber 44 de Katowice.

… et enfin, en 1911 :

… un grand classique par Aristide Bruant composé pour avoir accès au mythique cabaret artistique du même nom 😉

… le lancement du traditionnel Chat noir de Dunkerque 😆 chatrigolard

C’est le bon moment

… pour tous les amateurs de régimes divers et variés de s’y mettre 😉

Le plus simple serait de privilégier une alimentation moins transformée, plus frugale et de revenir à des habitudes de vie plus saines…

Les oiseaux du ciel eux, commencent nids et parades amoureuses, il n’est pas interdit à nous, humains, d’abandonner notre superflu et de nous consacrer à l’essentiel…

ecocareme

…les purs esprits concernés en sauront plus en visitant le site de la CEF.

Terre solidaire peut aider tous les autres à devenir plus écoresponsables par la lecture de la plaquette de 32 pages récemment éditée et disponible => ici en .pdf et dont voici un extrait :

arbres

 

Un certain talent

… enfin reconnu à sa juste valeur, celle d’un génie.

domrobert… lire la suite dans La Dépêche.

Initié au monde de la la tapisserie après une visite de Jean Lurçat, le moine bénédictin Dom Robert a su créer son propre style fait de plus de douceur et empreint d’amour ainsi que de toute la délicatesse due à l’observation attentive de la nature.

Il est juste que son immense talent soit enfin accessible au plus grand nombre, y compris ceux qui ne fréquentent pas l’abbaye d’En Calcat.

merci

 

 

Quelqu’un a dit régime ?

C’est un mot que l’on entend souvent dès le 2 janvier, mais j’ai coutume de dire que c’est une folie que de s’y astreindre tant que le carnaval n’est pas passé, premièrement l’hiver est loin d’être fini et nous avons encore besoin de quelques calories pour y faire face et secondement nos traditions comportent des monuments incontournables de notre gastronomie auxquels notre amour de la convivialité ne nous permet pas de déroger…

… pour mémoire la galette des rois en janvier (celui qui trouve la fève à moins d’être radin et de l’avaler offre la suivante), les crêpes de la Chandeleur et les beignets de Carnaval sans parler des repas gargantuesques dans certaines fermes où l’on tue encore le cochon de manière traditionnelle.

Cette année jeudi gras sera le 12 février, suivi, pour les expatriés, du Mardi-gras le 17… une manière d’avoir double-ration de beignets 😆

Les miens sont au congélateur !

anémone0