Cruelle nature

Drame chez les cigognes noires… un pygargue à queue blanche a chassé (voir des images de  => ici) la femelle en train de couver ses quatre oeufs, et investi le nid pour voler les oeufs ?

Ne pouvant casser l’oeuf ni avec le bec ou avec les pattes, ni le croquer, il a fini par le laisser tomber sans faire mine d’aller en manger le contenu au sol. cnl102Il s’est ensuite attaqué à un deuxième oeuf, détruit de la même façon, avant de repartir et ainsi permettre à la légitime occupante du nid d’y retourner pour essayer de sauver le reste de sa couvée… cnl106 Merci à Bea qui a posté les liens des autres vidéos de cet épisode de la vie des oiseaux en forêt sur cette page du forum. Le lien vers la webcam.

Célébrité confirmée

… pour le village de Montcuq, dans le sud du Lot 😆

Il y avait très longtemps, en 1976, un sketch télévisé du Petit Rapporteur, l’avait presque immortalisé, puis il y avait eu un projet d’édition d’un Monopoly spécial, ensuite l’achat, il y 2 ans d’un nouveau camion des pompiers qui ne passe pas dans toutes les rues, et l’idée saugrenue de la commercialisation de son air

… voici que la mise en ligne d’un clip tourné en mars dernier sur son stade et dans ses rues par KKC Orchestra, un groupe de rap local, décoiffe !

Lire l’article de La Dépêche 😆

Trente ans après la venue de Daniel Prévost… on avait eu droit à cette émission-souvenir :

Le « tiramisu » breton

… désopilante cette préparation (trouvée sur le net) de Midi en France (FR3), en direct de Carnac, dommage qu’il y ait eu une coupure du son à 5’32s. parce que les recettes du Jean-Yves ne sont généralement pas tristes 😆

Mais, le son rétabli, on ne s’ennuie vraiment pas, la recette officielle et le mode opératoire sont donnés sur le site de You Tube au-dessous de la vidéo.

Par contre, si je le tenterai avec des feuilles fraîches de verveine de mon jardin et non un sachet du commerce (tout comme j’avais testé le Quercy-noix pour Pâques) je doute arriver à y passer toute ma production… pour les fraises, il y aura plus d’amateurs qu’ils soient ailés ou non.

geranium02

L’aiglon

Non, il ne s’agit pas du descendant du grand Napoléon, mais du petit oisillon d’un couple de pygargues à queue blanche que je vous avais présenté => ici, aussi appelé grand aigle de mer.

Hier il y avait un trou dans la coquille de l’oeuf restant (le second avait servi le 18 mars dernier de repas à une corneille mantelée) et ce matin la merveille, petite boule de duvet gris, était enfin visible 😆

Voici une vidéo de l’événement, son premier repas de poisson pêché par le mâle et gardé à disposition sur le nid par la femelle. mer113Pour vivre en direct ce spectacle trop rare, la webcam est => par ici, quand la caméra n’est pas en panne ou que les images ne se sont pas perdues en chemin 😉

La famille au grand complet à 14h41 : mer126 Pour participer au forum des observations, c’est => par-là !

Livraisons

Voici mes dernières lectures jubilatoires…

livre2* La première n’est plus réellement une nouveauté 😉

Mais avouez qu’un centenaire encore assez alerte pour faire le mur de sa maison de retraite c’est assez rare sous nos latitudes où l’on aurait plutôt tendance à les abrutir avec quelques gouttes bien avant leur anniversaire pour qu’ils restent sagement dans leur fauteuil de repos… à dormir devant un téléviseur !

Allan Karlsson, le héros de ce policier, vous embarque dans son histoire dès qu’il arrive à la gare routière et qu’il monte dans le premier bus qui s’y arrête, certes en pantoufles, mais avec le bagage d’un autre…

Parallèlement aux aventures actuelles du truculent centenaire, l’écrivain Jonas Jonasson, nous plonge dans la grande histoire puisque pas moins que Franco, Truman, Tchang Kaï-chek, la treizième épouse de Mao Tsé Toung, Winston Churchill, le demi-frère d’Albert Einstein, Staline, Johnson et De Gaulle bénéficieront à des degrés divers de l’expertise en maniement des explosifs de notre génial suédois, grand vagabond devant l’Eternel et dont les nombreuses pérégrinations passées nous ravissent autant que les récentes 😆

* La deuxième lecture est le treizième roman policier signé Fred Vargas qui vient de sortir.

livre1 Une dame âgée échappe à son aide-ménagère pour poster une lettre énigmatique, elle a un accident dont elle sera sauvée de peu par un témoin qui mettra la lettre à la boîte… mais sera retrouvée suicidée dans une baignoire peu de temps après.

Le commissaire Adamsberg est intrigué par un étrange signe sur la scène de ce qui s’avèrera être un crime dont le mobile nous échappera pendant les presque cinq cents pages du livre, signe, qui sera présent auprès d’autres morts aussi peu naturelles.

Quel est donc le lien qui nous fera voyager entre des époques et des lieux que rien ni personne n’associeraient, tels qu’un séjour dramatique en Islande quelques années plus tôt, un haras au Creux, en vallée de Chevreuse, gardé par Marc le sanglier ou les réunions mensuelles de l’Association d’étude des écrits de Maximilien Robespierre ? Cette grosse pelote d’algues enchevêtrées qui provoque une crise de confiance chez les policiers de la brigade criminelle du 13ème arrondissement, sera patiemment démêlée par le fantasque Adamsberg qui sait, lui, que la viande de phoque n’a pas le goût du poisson.

Laissez-vous promener dans cet univers un peu déroutant, l’enquête sera bien résolue et d’une façon magistrale 😆

Qui dit vrai ?

Il y a 3 ans déjà une démarche surprenante m’avait passablement intriguée…

pinceUne dame entre deux âges nous avait laissé en dépôt pendant une semaine, avec soit-disant l’autorisation de la mairie (qui n’a pas autorité à décider pour autrui), quelques tracs publicitaires et une dizaine de pinces à linge révolutionnaires (dites de fabrication française) en démonstration… pinces et paniers en vente sur le prochain marché.

Une recherche sur la toile ne m’avait pas éclairée, Marie-France et son numéro de portable étaient restés une totale énigme, mais j’avais gardé soigneusement l’affichette. La dame avait récupéré son bien et nous n’avions plus eu de ses nouvelles.

Cette année, nous avons revu la même affiche pour les mêmes objets colorés et aux mêmes prix… avec un seul exemplaire en démonstration et le même numéro de téléphone qui serait celui d’un portable belge…

Quant aux articles à vendre, ils sont à ma grande surprise, disponibles sur l’excellent site anglais caraselledirect.com qui ne précise pas que la fabrication de ces accessoires soit une exclusivité française.

Pour la petite histoire, j’ai entendu certain déclarer qu’elles n’étaient pas chères, personnellement, je n’ai pas craqué et suis restée fidèle à mon stock régulièrement renouvelé au supermarché local 😆

stLaurent