Le festin de l’araignée

J’ai, sur le moment, cru ce bourdon englué dans, peut-être, une fiente de pigeon…

festin1… et j’allais l’aider à s’envoler, mais le temps de chercher une brindille, j’ai réalisé la scène d’horreur qui se tramait dans les fraisiers…

festin… l’araignée-crabe, blanche pour qu’on la confonde avec une des fleurs, avait sévi 😆

Un jour, je me ferai, moi aussi, dévorer en ramassant les fraises !

Albert Roussel : Le festin de l’araignée (The Spider’s Banquet) – Ballet-Pantomime Op. 17, par le Royal Scottish National Orchestra, direction : Stéphane Denève.

Les fleurs de muguet sont aujourd’hui sous la pluie, je vous offre celui-ci en attendant la photo 😉

6 réflexions sur “Le festin de l’araignée

  1. 😆 je le pense aussi, mais si elle me mange tous les bourdons, déjà que les frelons asiatiques ont tué les abeilles qui va polliniser les fraisiers et plus tard les haricots et les tomates ?

    J’aime

    1. lecracleur

      les araignées ne mangent pas tous les insectes de la terre elle se nourrissent par hasard de la présence des proies et peuvent rester quelques mois sans se nourrir pour te rassurer ces bestioles ont des prédateurs tels les sphégiens qui pondent un oeuf dans le corps de l’araignée une larve s’y se developpe en bouffant son hôte en terminant par le système nerveux

      J’aime

  2. lecracleur

    dame thomise n’est jamais repue je l’ai constaté sur 6 heures d’observation dans une fleur de lis blanc à peine ingérée la proie elle relâche un trop plein blanc et se repositionne attendant la victime suivante tout y passe , fourmis, mouches , papillons tout ce qui bouge dans le monde des insectes.

    premier commentaire depuis longtemps c’est un retour avec muscles oculaires neufs opération due à une parésie oculaire avec vision double verticale ce qui n’est pas la joie pour le web et encore moins pour conduire

    J’aime

Les commentaires sont fermés.