L’âme du métier…

… ce sont le chariot et la bobine… du métier à tulle Leavers, dont le premier est arrivé en France vers 1816 en pièces détachées et en fraude (bannissement ou mort pour l’exportateur s’il se faisait prendre)  😉

Certes, ce n’est pas ma dentelle préférée, la musicalité des fuseaux de bois parlant plus à mon oreille que les cliquetis d’un moteur, mais il faut reconnaître l’ingéniosité et la passion des ouvriers de ce secteur de l’industrie textile.

Même en Angleterre on veut bien admettre que si les géniales machines sont insulaires, le génie créatif est de l’autre côté de la Manche, elle n’est pas belle la vie ?

chariot

Publicité