La page est tournée

… et le prochain centre du monde en 2019, pour les jeunes, sera au Panama 😆

En avance, peu après 9 heures, le pape arrive. La chaleur est déjà forte, le recueillement gagne peu à peu le Campus. D’autant que les déplacements sont désormais impossibles, d’un carré à un autre, fermés par des barres métalliques : des tireurs d’élite postés sur les tours de métal, un agent de sécurité tous les 20 mètres, plus de 40 000 hommes mobilisés… Rarement un rassemblement des Journées mondiales de la jeunesse aura connu un dispositif de sécurité aussi impressionnant, en raison de la menace terroriste.

Lire la suite des commentaires sur la clôture des JMJ 2016 => ici.

Les barrières de sécurité en Pologne sont beaucoup plus rébarbatives que les nôtres, et les services d’ordre très réactifs. Pour ne pas rester sur l’efficacité de la prévention des risques, voici la version de l’hymne officiel par les jeunes de Poronin dans les Carpates en tenue des grandes occasions et avec les instruments traditionnels  😉

 

Un jour ordinaire

Il n’y a rien à dire, l’image publiée sur les réseaux sociaux parle d’elle-même…

kai

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,

Seigneur, écoute mon appel ! Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière !

Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera ?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l’homme te craigne.

J’espère le Seigneur de toute mon âme ;  je l’espère, et j’attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur plus qu’un veilleur ne guette l’aurore. Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore,

attends le Seigneur, Israël. Oui, près du Seigneur, est l’amour ; près de lui, abonde le rachat.

C’est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Cette prière a sûrement été dite un nombre incalculable de fois à Auschwitz… seul l’indicible s’est généralement produit, pour quelques rares miracles (un père de famille sauvé par le sacrifice de Rajmund Kolbe) et nul n’a la bonne réponse à toutes les questions que nous nous poserons toujours.

 

Des JMJ (ŚDM) sous haute surveillance

Cracovie JMJ 2016

lacroixIl est évident que je n’y suis qu’en pensée, ou mieux, via la webcam des JMJ à Cracovie en Pologne qui est opérationnelle : Światowe Dni Młodzieży Live, et ce n’est pas l’actualité qui y changera quelque chose…

krak183

Pour suivre les événements, c’est => ici.

L’ancien président Lech Wałęsa, pourtant très proche de l’Église, n’apparaîtra pas aujourd’hui pour accueillir le Pape François, pas plus qu’à la messe de demain à Jasna Góra, il n’a reçu les invitations qu’hier et ne peut annuler les réunions prévues à Bydgoszcz et à Toruń.

To niepoważne, a ja jestem poważnym człowiekiem, mam wcześniej zaplanowane spotkania w Bydgoszczy i Toruniu.

Le site de la ville de Cracovie => Magiczny Kraków.

papeF06

 

 

Échapper à Big Brother

… ou, en plus d’être accro au virtuel, devenir complètement paranoïaque ?

C’est après avoir visionné un documentaire sur le Darknet (ou le Deep Web) que j’ai fouillé des endroits où je ne vais jamais et trouvé cette pépite dont je ne sais pas trop que penser ?

https://vimeo.com/122508262

Certes je suis une adepte inconditionnelle du pour vivre heureux, vivons caché, j’utilise un pseudo et des adresses différentes de celle réservée à ma famille depuis toujours, ne mentionne jamais ma localisation exacte, pas plus que je ne parle de mes activités annexes à mes collègues de travail, il peut m’arriver d’utiliser pour quelques recherches la fonction navigation privée de mon navigateur préféré qui me protège déjà en temps normal de la publicité intempestive et je m’accommode des suggestions de vidéos proposées par YT tant que je peux accéder à celles que j’ai décidé de voir… mais ai-je réellement besoin de franchir le miroir vers ce monde parallèle où les multiples activités illégales côtoient celles de ceux dont la vie est matériellement menacée ?

J’arrête de me torturer l’esprit et retourne à mes oignons 😆

Les Ingénieux

C’est l’exposition de l’été 2016 à l’Écomusée de Cuzals dans le Lot 😆

… exposition consacrée à ceux qui, dans le bric-à-brac de ce que nous stockons parce que ça peut toujours servir, arrivent à concevoir d’étonnantes machines qui leur facilitent jf1leur travail au quotidien… mais c’était avant notre sacro-sainte société de consommation.

Un de ces Ingénieux est Jacques Fouilhac, producteur de fruits à coques dans le nord du département qui y présente dans un petit film sa machine à séparerjf2 les noix, mais pour le visionner , il vous faudra vous rendre sur place ou mieux, chez lui (si la chance vous sourit) où la machine est toujours opérationnelle 😉

(Un clic sur les miniatures pour lire l’article de La Dépêche)

Bonnes visites si vous passez par là !

 

On the road

L’actualité nous a fait rater l’arrivée, le 17 juillet, du raid Peking to Paris, la course en véhicules vintage dont je vous avais parlé => ici, les résultats sont disponibles => ici ainsi que de superbes images => par là.

Cette vidéo suffira à mon bonheur puisqu’elle me rappelle des paysages découverts en 2006

Je déplore simplement que la seule Fiat Polski inscrite en course ne soit pas revenue sur ses terres 😉

Le punk ne mord pas

… ou la guerre des titres : Punk’s Not Dead par The Exploited, Old Punks Never Die par Apatia et Punk Nie Gryzie (le punk ne mord pas) documentaire en 2 parties par Sexbomba qui était sur la petite scène au festival Przystanek Woodstock (on ne peut y amener ni drogue ni alcool) organisé par le Wielka Orkiestra Świątecznej Pomocy (WOŚP) avec Woda, woda, woda (De l’eau, de l’eau, de l’eau) un titre qui me fait sourire en regardant les spectateurs sous la pluie.

Un petit pogo avec slam ou non ?

(Billet corrigé, édition de 1996 du même groupe, même chanson, même festival mais lieu différent, voir les commentaires)

Solidarność

Nous ne devons pas lutter contre la violence par la violence…

Tous les ans, l’été voit fleurir maints festivals musicaux en plein air, que ce soit ici ou ailleurs. L’un des plus grands en Europe est le Przystanek Woodstock (ou Haltestelle Woodstock) qui existe depuis 1995 et se déroule à Kostrzyn nad Odrą (en Pologne, à la frontière avec l’Allemagne) depuis 2004 avec comme slogan : de l’amour, de l’amitié et de la musique. La 22ème édition s’est déroulée les 14, 15 et 16 juillet.

Jurek Owsiak, le responsable du festival a tenu à honorer la mémoire des victimes de la tragédie qui a eu lieu à Nice et a fait distribuer des feuilles de papier aux couleurs françaises pour figurer notre drapeau (pendant un extrait de la chanson Moja i Twoja nadzieja de Katarzyna Nosowska -du groupe Hey qui passait sur la grande scène) et prononcé une brève allocution.

Chcemy odnieść się do tego, co wydarzyło się w Nicei. Nie odgrodzimy sie od siebie, nie wykopiemy rowów, nie zrobimy zasieków. Musimy coś zmienić w głowach. Na całym świecie. Przede wszystkim u polityków. To oni muszą coś zmienić. Reagując przemocą na przemoc nie uda się nigdy osiągnąć nic dobrego. Musimy inaczej patrzeć na ludzi, na religię, na ich przekonania. Musimy szanować się nawzajem.

Dziś solidaryzujemy się z tymi, którzy mają ogromny ból w swoich sercach, solidaryzujemy się z tymi, którzy stracili najbliższych, przez przemoc, przez nietolerancje, przez nienawiść – mówił Jurek ze sceny.

Nie może przemoc walczyć z przemocą! Bądźcie pokojowo nastawieni do życia i do świata. Pokażcie, że to miejsce jest również pokojowo nastawione, że jesteście na Najpiękniejszym Festiwalu Świata. 

Même si la presse ne les a pas mentionnées deux des quatre jeunes filles polonaises d’une même fratrie ont péri à Nice, un bébé a été recueilli par des riverains et récupéré plus tard par sa tante alors que les parents blessés étaient évacués vers l’hôpital… et il doit y en avoir d’autres histoires de ce genre tellement notre Côte d’Azur plaît aux voyageurs du monde entier.

woodstockNous devons nous respecter les uns les autres...

Moja i Twoja nadzieja
uczyni realnym krok w chmurach
Moja i Twoja nadzieja
pozwoli uwierzyć dziś w cuda

(Nic, naprawdę nic nie pomoże
jeśli Ty nie pomożesz dziś miłości)

Mine and your hope
will make step in the clouds real
Mine and your hope
will let us make miracles today

(Nothing, really nothing will help
if you do not help love today)

Dziękuję bardzo.

 

 

Drôles de mésanges

Ce n’est pas le titre prévu pour ce billet qui devait être Ma garden-party, mais l’actualité à Nice m’empêche de faire de l’humour déplacé sur un 14 juillet où la folie sanguinaire a encore frappé.

frel02Parmi les bestioles des articles précédents, certain(e)s ont peut-être reconnu Vespa velutina nigrithorax, le petit frelon asiatique (à pattes jaunes et non aux yeux bridés) classé par un arrêté ministériel de décembre 2012 dans la liste des dangers sanitaires de deuxième catégorie pour l’abeille domestique Apis mellifera sur tout le territoire français.

Décrit comme un monstre énorme et dangereux, il est pourtant plus petit que notre pas si sympathique Vespa crabo le frelon roux européen, dort la nuit avec tous ses semblables dans son nid alors que le nôtre est attiré par la lumière, ne pique que pour se défendre (lui ou son nid) ou rapporter une proie pour nourrir les larves, quand au choc anaphylactique qu’il provoquerait, je suis persuadée qu’une piqûre (par un outil de travail et de défense) est moins douloureuse que celle d’une abeille qui injecte tout son venin et laisse son dard et sa vie… et que la peur sauf en cas d’une attaque en masse est plus souvent meurtrière que l’allergie au venin des hyménoptères qui n’est pas forcément systématique.

Un matin de printemps, j’ai donc remarqué un gros frelon (une femelle fondatrice – la reine) se poser sur un nichoir à mésanges devant lequel je passe plusieurs fois par jour, et rentrer dans la boîte.frel0

Il y a notoirement de gros nids dans les grands arbres au bord de la rivière et, que quelques individus viennent chez moi ne m’étonne pas outre mesure vu que j’en ai déjà souvent trouvé près des fleurs de la christophine qui court le long du préau et grimpe sur la façade. J’ai donc pensé à une visite de courtoisie et n’y ai pas prêté plus d’attention… sauf que l’abri bien exposé a séduit madame frelon qui s’y est installée et que les allées et venues se sont multipliées.

J’ignore s’il y a des ruches dans le village et d’où viennent les butineuses qui fréquentent mes lavandes, le frelon asiatique est invasif et perturbe fortement la vie des ruchers, son nid est à hauteur de mon visage, le principe de précaution veut que je me sépare de cette colonie des plus pacifiques parce que pour l’instant peu nombreuse. Les pompiers ne se déplacent plus pour cela chez les particuliers et la demande de devis chez les spécialistes de désinsectisation locaux me fait peur. La suggestion par un spécialiste sensé d’une destruction sans biocide aura ma préférence, j’ai donc préparé calmement et avec méthode mon intervention.

frel2Pour commencer j’ai fait suffisamment de place au congélateur pour pouvoir y déposer rapidement le nichoir soigneusement emballé dans un double sac à gravats, puis, cela fait, j’ai préparé un bouchon renforcé à coller sur l’unique ouverture de la boîte (3 cm de diamètre pour un nichoir à mésanges il faut avoir un bouchon de bouteille de vin pétillant italien au diamètre approchant pour en découper une tranche de près de 1 cm à coller sur une planchette de bois d’une taille raisonnable) et j’ai attendu la nuit que toute la colonie soit couchée et ralentie par la fraîcheur pour sévir après mis mes gants spéciaux rosiers et un vêtement couvrant.

Équipée pour l’expédition, le double sac maintenu ouvert sur une chaise, j’ai collé le bouchon bricolé sur l’ouverture, décroché le nichoir (les mouvements ont immédiatement provoqué une certaine réaction à l’intérieur), l’ai déposé dans le sac et emmailloté rapidement avant de filer fissa vers le congélateur où j’ai glissé le tout et appuyé sur le bouton marche forcée.

Trois jours plus tard, j’ai ouvert la boîte au sortir du congélateur pour les photos et y découvrir la taille du nid, le nombre d’individus chargés de la défense qui n’ont pas eu le temps de me piquer, nid que j’ai gardé à -18° dans un contenant en plastique moins encombrant, en vue de sa dissection 2 jours plus tard.

Ouverture du nichoir :

frel3Dissection et décompte des adultes :

frel4Le couvain :

frel5Une vingtaine de larves allaient se métamorphoser en ouvrières, les loges vides qui avaient donné naissance aux adultes (trouvés dans la boîte et le nid) étaient déjà occupées par de nouveaux œufs et il y avait bien un pilier pour la construction d’un deuxième étage… Peut-être que la colonie aurait déménagé d’elle-même mais je n’ai pas voulu courir le risque qu’elle se contente d’un espace restreint et que les nouvelles ouvrières ne tolèrent plus ma présence dans les 3 mois à venir.

Pour les plus curieux, voici un documentaire très intéressant où l’on peut voir évoluer des colonies de guêpes sociales (les polistes sont les plus pacifiques) qui vivent tout comme les colonies de frelons :