2 réflexions sur “Question pour un dimanche

    1. Tu as eu la chance d’en connaître un 😉 aucun grand-père pour nous, et une seule grand-mère… c’était un autre temps.
      Les paroles issues du site => http://www.millebabords.org/spip.php?article7441

      Un dia yo pregunté / Un jour moi j’ai demandé :
      Abuelo, donde está Dios ? / Grand-père, où se trouve Dieu ?
      Mi abuelo se puso triste / Grand-père triste est devenu
      y nada me respondió. / et ne m’a rien répondu.

      Mi abuelo murio en los campos / Il est mort dans les champs, un jour,
      sin rezo ni confesión. / sans prières ni confessions.
      Y lo enterraron los indios / Et les indiens l’ont enterré,
      flauta de caña y tambor. / flûte de roseau et tambour.

      Al tiempo yo pregunté / Un peu plus tard j’ai demandé :
      Padre, que sabes de Dios ? / Père, que sais-tu de Dieu ?
      Mi padre se puso serio / Mon père grave est devenu
      y nada me respondió. / et ne m’a rien répondu.

      Mi padre murio en la mina / Mon père est mort dans la mine
      sin doctor ni protección. / sans docteur ni protection.
      Color de sangre minera / Couleur du sang des mineurs
      tiene el oro del patrón. / que celle de l’or du patron.

      Mi hermano vive en los montes / Mon frère qui vit dans la forêt
      y no conoce una flor. / ne connaît pas la moindre fleur.
      Sudor, malaria, serpientes, / Malaria, serpents et sueur,
      es la vida del leniador. / telle est la vie du bûcheron.

      Y que nadie le pregunte / Et n’allez pas lui demander
      si sabe donde está Dios. / s’il sait où se trouve Dieu.
      Por su casa no ha pasado / Chez lui n’est jamais passé
      tan importante señor. / un aussi important Monsieur.

      Yo canto por los caminos, / Moi je chante par les chemins
      y cuando estoy en prisión / et quand je suis en prison
      oigo las voces del pueblo / du peuple j’entends les voix :
      que canta mejor que yo. / il chante beaucoup mieux que moi.

      Hay un asunto en la tierra / Il est une affaire sur terre
      mas importante que Dios. / plus importante que Dieu.
      Y es que nadie escupa sangre / Que personne ne crache le sang
      para que otro viva mejor. / pour que d’autres vivent mieux.

      Que Dios vela por los pobres ? / Dieu veille-t-il sur les pauvres ?
      Tal vez si, y tal vez no. / Peut-être que oui, peut-être que non.
      Pero es seguro que almuerza / Mais il est sûr qu’il déjeune
      en la mesa del patron. / à la table du patron.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.