Yidaki & Hang

L’alliance curieuse et heureuse de deux instruments de musique acoustique on ne peut plus dissemblables : l’un aborigène traditionnel, de la famille des cuivres (aérophones) bien qu’en bois et long, l’autre moderne (créé en Suisse vers 2000-2001, sa fabrication par PANArt est définitivement arrêtée), percussion de la famille des idiophones, en métal et tout en rondeurs ; joués par Morteza Esmaili et Golshifteh Farahani

… un moment de pur bonheur ! 😆

3 réflexions sur “Yidaki & Hang

    1. Le hang commence a être utilisé dans les musiques de films à petits budgets, il n’est plus limité à son petit cercle d’influence de départ, l’actrice iranienne Golshifteh Farahani (qui partage sa vie entre la France et les USA) en trimbalait un dans sa vie d’institutrice kurde d’Irak en zone frontalière et récemment j’ai vu un documentaire sur une femme médecin égyptienne de plus de 80 ans qui est devenue écrivain comme on entre en résistance, s’est battue toute sa vie pour que les filles soient instruites et que l’excision ne soit plus pratiquée… le hang était aussi dans la bonde sonore 😉

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.