Une chanson douce

… que ne me chantait pas ma maman, Lau teilatu par le groupe Itoiz, juste pour la singularité de la voix de Juan Carlos Perez, la beauté de la langue et les paroles qui défilent si vous voulez fredonner le refrain 😆

Pour la traduction, c’est => par ici.

Si l’exercice vous a plu, voici Maria Solt, la chanson citée dans la précédente…

 

Une réflexion sur “Une chanson douce

Les commentaires sont fermés.