Un paradis sur terre

… et pourtant Kitsault (Colombie-Britannique) est une ville-fantôme canadienne depuis une trentaine d’années ?

La cité minière au bord du Pacifique (une centaine de logements, un centre commercial, un hôpital, un bureau de poste, une banque, un pub, une bibliothèque, un gymnase et une piscine) construite au début des années 1980 a été désertée deux ans plus tard suite à la chute du cours du molybdène, puis vendue une première fois en 2004 avant de devenir en 2005 la propriété de Krishnan Suthanthiran qui voulait en faire un havre de paix refuge pour artistes et scientifiques (même si ces deux communautés n’ont rien en commun pour pouvoir cohabiter), avant de s’orienter vers le raffinage et l’exportation vers l’Asie de produits pétroliers : Business is Business!