Rêve ensoleillé…

Parti en 1966 alors que j’étais collégienne et ne le connaissais pas, Jean Lurçat est entré dans ma vie l’année d’après avec les éditions de cartes postales de ses œuvres tissées qui voisinaient les livres que j’achetais avec l’argent gagné en vendant les champignons que tous les habitants du village ramassaient.

C’est en 1968 que j’ai eu le grand plaisir de voir la tapisserie monumentale de l’église Notre-Dame de Toute Grâce sur le plateau d’Assy en Haute-Savoie, véritable Musée d’Art Moderne, avant d’intégrer le lycée lotois qui porte son nom, et, depuis les débuts de ma collection de cartes postales je suis en admiration inconditionnelle de cet artiste qui partageait sa vie entre le Lot et Saint-Paul-de-Vence.

La Cinémathèque Nouvelle de Nouvelle Aquitaine dispose du documentaire de 1992 Le rêve ensoleillé, un film de 26 minutes signé Patrick Cazals dont 3 minutes 07 sont en accès libre => par ici 😉

 

 

2 réflexions sur “Rêve ensoleillé…

Les commentaires sont fermés.