Se creuser les méninges

… peut s’avérer être un exercice périlleux 😆

Mais il y avait très longtemps que j’avais envie de me mesurer à la dictée de Prosper Mérimée, la plus difficile de la langue française… C’est chose faite, et si j’avais pris la peine de me relire attentivement,

… quelques fautes d’accord auraient pu être évitées et mon score n’aurait pas atteint le nombre fatidique de 17, presque honorable comparé à celui de l’empereur.

La prochaine sera Les bienfaits de la gymnastique par Bernard Pivot 😉