Panoramique

… dans un espace circulaire clos, est-ce possible ? Il faut croire que oui 😆

panorama

(source : Wikimedia Commons)

Cette rotonde abrite une fresque murale peinte de 114 mètres de long sur une hauteur de 15 mètres (et 750 kg de peinture) qui représente un des hauts faits de l’histoire mouvementée de la Pologne avant sa disparition des cartes : la bataille de Racławice, lors de l’insurrection polonaise menée par l’officier Andrzej Tadeusz Bonawentura Kościuszko contre le major-général Alexandre Petrovitch Tormassov pour la Russie impériale, remportée le 4 avril 1794 malgré l’infériorité numérique et le manque d’équipement.

Le site de ce musée pour un unique tableau : Panorama Racławicka

Réalisée entre août 1893 et mai 1894, l’œuvre collective initiée par Jan Styka assisté par Wojciech Kossak et Ludwik Boller, Tadeusz Popiel, Zygmunt Rozwadowski, Teodor Axentowicz, Włodzimierz Tetmajer, Wincenty Wodzinowski, Michał Sozański fut réalisée à Bruxelles, puis présentée au public le 5 juin 1894 lors de l’Exposition universelle de Galicie à Lviv (ou Exposition nationale de Galicie), capitale de cette province polonaise (à l’époque en pleine croissance économique, troisième producteur mondial de pétrole) sous l’empire d’Autriche-Hongrie, l’actuelle Lvov (historiquement Leopol) en Ukraine.

Elle a été récupérée en 1946, durant l’Akcja « Wisła », avec une partie de la collection de l’Institut national Ossoliński. Sous le régime communiste, le sujet considéré comme politiquement sensible, divers efforts de restauration et d’exposition de la toile, entrepris par des comités de volontaires successifs, n’ont pas abouti, ils ne furent couronnés de succès qu’après août 1980. Réouverte le 14 juillet 1985, l’attraction majeure du vieux Lwów est en passe de devenir (avec les gnomes, voir => la carte) la principale attraction touristique de la ville de Wrocław où elle est désormais exposée.