Une phrase assassine

politique

Lire => la suite.

Ferais-je, alors que je ne suis ni belge, ni bretonne, partie des taiseux ? Là, à sa place, je l’aurais bouclée.

Ma grand-mère me disait toujours qu’il fallait tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler et, après une bourde pareille, j’irais immédiatement me cacher terrer dans un minuscule trou de souris… mais en politique (au service de la Nation ?), le pire seul n’est pas possible, il semble obligatoirement de rigueur.