Biscuit citron-grillon…

… ou tomate-ver de farine en remplacement de ceux au fromage à l’apéritif… c’est pour demain ! La société Micronutris, à Saint-Orens-de-Gameville, qui produisait 150 kg par mois de ces adorables bestioles dès 2013, compte bien nous y convertir.

Vente sur internet, boutiques chics, supermarchés et restaurants, l’idée suit son chemin, mais même avec le livre de cuisine qu’il faut (Six pattes et si délicieux – 18€50 tout de même, pour une trentaine de recettes) je ne suis pas encore prête à les regarder en présentation dans mon assiette, même en sachant que j’en ai déjà mangé sans les voir 😉

Un autre site publie une liste des insectes comestibles qui comprend la chenille de la pyrale de l’empereur Imbrasia belina, les sauterelles du genre Sphenarium, les larves de la mite Endoxyla leucomochla, les termites, le charançon Rhynchophorus phoenicis, les punaises pentatomes et les larves du ténébrion meunier dites vers de farine.

Peut-être que j’aurais pu manger mes chenilles de pyrale du buis au lieu de couper les arbustes et ne devrais plus apprendre à nager à mes punaises Nezara viridula mais les faire griller… avec un arôme bavette à l’échalote ça devrait passer, non ?