Cancer du poumon

C’est en général un de ceux qui touchent les fumeurs, le tabagisme passif conduisant plutôt à celui du cerveau, mais… pas que !

Vous pouvez n’avoir jamais fumé de votre vie, avez fui consciencieusement les endroits enfumés et les fumeurs de votre entourage, et vous retrouver un matin avec ce verdict à gérer : à qui la faute ?… au radon !

Radon : Rn, gaz rare, de numéro atomique 86, selon le tableau périodique des éléments de Mendeleïev, inodore, incolore, radioactif, issu de la désintégration de l’uranium et du radium présents naturellement dans le sol et les roches. Il tuerait chaque année en France environ 2000 personnes.

Selon les relevés de l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) plusieurs régions de France y sont exposées : ce sont en gros, tous les massifs granitiques (voir => la carte).

Que faire ? Déménager ? Non, bien sûr, car ailleurs vous courez sûrement d’autres dangers 😉

Il est relativement facile de réduire son exposition en étanchéifiant les fondations de sa maison et en ventilant son domicile (voir => les conseils)

Pour vérifier si vous êtes concernés, en plus d’un éventuel dosimètre, vous pouvez utiliser l’outil mis à disposition par l’IRSN, qui déterminera le potentiel radon de votre commune. Facile à utiliser, voici un exemple de carte obtenue en renseignant dans la case de recherche le nom d’un village lotois :

radon

Pour y avoir accès et (ou) connaître la traduction du résultat, cliquer ici => Connaître le potentiel radon de ma commune.

Attention : Le fait que votre habitation soit localisée dans une commune à potentiel radon de catégorie 3 ne signifie pas forcément qu’elle présente des concentrations en radon importantes.

 

Publicité

La vodka « au bison »

Ma lecture du soir est le deuxième tome des aventures du procureur Teodor Szacki (le 4ème volume : Inavouable, est sorti), dont j’ai déjà lu le troisième (La rage) et vu le film tiré du premier (Les Impliqués)… preuve, s’il en faut, que l’on peut souvent aborder une œuvre littéraire dans le sens qui vous conviendra le mieux 😉

zyg2Pour expliquer à mes copines de forum quel était mon livre de chevet du moment, je leur ai mis un lien vers la présentation (sans la lire) qu’en a fait Marc Ossorguine et ô, stupeur, en vérifiant ce matin, ce qu’il en avait dit, quelle surprise de me rendre compte qu’il n’hésite pas à véhiculer une grossière erreur ( 😉 ) concernant les buveurs de vodka… il n’y a jamais de bison (juste sur l’étiquette) dans la petite eau, dans ce cas précis du seigle distillé 7 fois, oui, et simplement un brin d’une herbe, dont le nom latin est Hierochloe odorata, famille des Poacées, dite herbe à bison, au délicieux parfum de foin coupé et de vanille qu’elle doit à la présence de la coumarine (principe aromatique que l’on trouve aussi dans la fève tonka à la mode en cuisine chez les chefs)

Petite visite de la ville où se situe Un fond de vérité (Ziarno prawdy), le roman policier de Zygmunt Miłoszewski, écrivain, scénariste et journaliste, dans une traduction de Kamil Barbarski 😉

J’y suis passée un soir d’août 2006 et avais fait une pause le temps d’un repas dont j’ai oublié le menu, il faudrait que je retrouve mon carnet de voyage 😆

Extrait du film Ziarno prawdy, sorti en 2015

Pour la petite histoire, l’herbe à bison entre dans le mélange des plantes fumées dans le calumet de la paix des Amérindiens, elle y est connue sous le nom de Sweet grass et fait partie des quatre médecines sacrées chez certains Indiens des plaines.

Le foin d’odeur est tressé (en bâtonnets) pour être brûlé lors de fumigations purificatrices.

Tressées ou non, les feuilles d’Hierochloe odorata deviennent une matière première pour l’élaboration d’objets décoratifs ou utilitaires dans d’autres traditions

 

Déjà une scie ?

J’ignore si c’est la proximité de la super lune bleue annoncée pour ce 31 janvier (pour l’éclipse totale il vous faudra être en Polynésie française ou en Nouvelle-Calédonie, soit presque aux antipodes), mais j’ai mal dormi cette nuit, et en me levant à une heure indue, j’avais en tête le titre du duo Madame Monsieurmilie Satt & Jean-Karl Lucas) qui défendra la France au concours de l’Eurovision à Lisbonne le 12 mai prochain.

Nos politiques seront sûrement enchantés du choix par la base de cette chanson (Mercy est le prénom donné par sa mère à une fillette née en mars 2017 sur un bateau humanitaire en Méditerranée) passablement en contradiction avec leurs desideratus en matière de migrations des humains… dont acte !

À propos, qui se souvient encore de la chanson de 2007, L’amour à la française défendue par les truculents Fatals Picards ?

En fouillant dans les archives vous découvrirez de nombreuses pépites pour oublier la grisaille.

 

On y revient…

… à quoi, me direz-vous ? Au cassoulet évoqué ici, il y a quelques jours 😉

J’avais oublié la recette landaise de la célèbre Maïté de la Cuisine des Mousquetaires sur nos petits écrans.

Marie-Thérèse Ordonez avait quitté la télévision après le décès de son fils pour se consacrer à ses petites filles et à son restaurant, fermé depuis 2015.

Pour les curieux : On va déguster : la Chandeleur sur la radio nationale 😉

International Holocaust Remembrance Day

Le thème de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste cette année 2018 est : « La mémoire et l’enseignement de l’Holocauste : notre responsabilité partagée »

Lire la suite => sur le site de l’UNESCO.

Mais qu’il est triste de lire une chose pareille…

holocauste

Lire => la suite dans Libération.

Autre frange de la population qui a beaucoup de mal à y trouver sa place…

Gili Yalo, chanteur israélo-éthiopien, arrivé à l’âge de 5 ans, déclare : «Tu sais, jusqu’à il y a quatre ou cinq ans, pour les Israéliens, les juifs noirs, c’était ces gens très polis, très silencieux. Soumis, quoi. On était « cute » du moment qu’on ne réclamait rien ! Et maintenant, tu as des rappeurs juifs éthiopiens, ha ha…»

 

« CFFC » : défi en W

Letter W – Needs to start with W and have two vowels in the word

Dans le cadre du Cee’s Fun Foto Challenge (CFFC) de la semaine, l’objectif est de vous raconter une histoire imagée avec la contrainte de trouver quelques mots commençant par un W et comportant deux voyelles, ce qui est rare en français courant, aussi, pour contourner l’obstacle, je vais tricher un peu 😉 et vous parler,

… non pas de westerns, mais de quelques week-ends vers l’est 😉

Si l’on prend le train, on ne peut qu’emprunter un wagon pour voyageurs (passenger wagon) et croiser d’autres wagons de marchandises (freight wagons), remplis de céréales ou non…

Si l’on part par la route, l’Allemagne est le pays rêvé pour ce défi, même si l’on ne va pas à Wolfsburg, les waters sont annoncés à l’avance, et sur place un avertissement met en garde les messieurs contre un soulagement sauvage de leur vessie dans une zone de wasserschutzgebiet (water reserve) = réserve d’eau, passionnant, non ?

tourberlin

Plus loin, on passe à côté du magnifique Wahrzeichen Wasserturm (landmark water tower) de Niederlehme, château d’eau historique au sud-est de Berlin, visible depuis l’autoroute A10 = E30, achevé en 1902 sur le modèle de la Tour de Galata à Istambul.

Comptez deux journées sur la route si vous voulez aller voir le château du Wawel à Cracovie ou les mines de sel de Wieliczka.

Pour y être plus vite, prenez l’air et vous verrez en supplément les caprices de la météo (whim of the weather) sur un fond d’aile d’avion.

Bon voyage et à bientôt !

 

 

Rhume, enfin un peu de bon sens

rhume

Cette affiche a été apposée dans le cabinet d’un médecin corse, découverte alors que je lisais un article sur la défection d’un médecin de campagne après seulement 3 semaines de présence dans un département limitrophe et que l’on me proposait celui de l’interdiction de toute publicité pour presque tout l’arsenal des pseudo-médicaments préconisés pour cette indication 😉

Dans le même ordre d’idée… ouverture du compte #BalanceTonHosto qui fait très froid dans le dos… c’est mortel !