Cancer du poumon

C’est en général un de ceux qui touchent les fumeurs, le tabagisme passif conduisant plutôt à celui du cerveau, mais… pas que !

Vous pouvez n’avoir jamais fumé de votre vie, fuit consciencieusement les endroits enfumés et les fumeurs de votre entourage, et vous retrouver un matin avec ce verdict à gérer : à qui la faute ?… au radon !

Radon : Rn, gaz rare, de numéro atomique 86, selon le tableau périodique des éléments de Mendeleïev, inodore, incolore, radioactif, issu de la désintégration de l’uranium et du radium présents naturellement dans le sol et les roches. Il tuerait chaque année en France environ 2000 personnes.

Selon les relevés de l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) plusieurs régions de France y sont exposées : ce sont en gros, tous les massifs granitiques (voir => la carte).

Que faire ? Déménager ? Non, bien sûr, car ailleurs vous courez sûrement d’autres dangers 😉

Il est relativement facile de réduire son exposition en étanchéifiant les fondations de sa maison et en ventilant son domicile (voir => les conseils)

Pour vérifier si vous êtes concernés, en plus d’un éventuel dosimètre, vous pouvez utiliser l’outil mis à disposition par l’IRSN, qui déterminera le potentiel radon de votre commune. Facile à utiliser, voici un exemple de carte obtenue en renseignant dans la case de recherche le nom d’un village lotois :

radon

Pour y avoir accès et (ou) connaître la traduction du résultat, cliquer ici => Connaître le potentiel radon de ma commune.

Attention : Le fait que votre habitation soit localisée dans une commune à potentiel radon de catégorie 3 ne signifie pas forcément qu’elle présente des concentrations en radon importantes.

3 réflexions sur “Cancer du poumon

Les commentaires sont fermés.