De saison

Fairuz restera toujours Fairuz, même si en 2011 on est très loin de sa voix de 1967 quand elle a enregistré l’album Good Friday : Eastern Sacred Songs, elle a quand même de très beaux restes et l’on n’évoque pas l’âge des dames !

Autre chose, ne me demandez pas pourquoi, car je l’ignore, mais c’est le jour où il faut semer son persil, il sera florissant !

Quelque part en Aveyron

La recette traditionnelle du gâteau à la broche 😉

Patrimoine certes, pas de régime, mais tellement goûteux !

J’ai vu Marthe F. faire le même en intérieur avec un tourne-broche électrifié à vitesse variable dans sa cheminée, mais dans les Hautes-Pyrénées, et j’ai récemment retrouvé les photos qui datent de décembre 1991 😉

Sorti de la broche et refroidi, le gâteau est ensuite glacé avec un sirop de sucre aromatisé pour être éventuellement décoré selon l’occasion pour lequel il est prévu. Aux dernières nouvelles Marthe est toujours bon pied, bon œil.

Mais Julie était aussi passée plus haut dans la vallée des mêmes Pyrénées…

Bon appétit !

 

Heure d’été

C’est chouette, nous sommes en heure d’été selon le petit pavé, en bas à droite de mon écran, mais… le temps, lui, est toujours hivernal !

Prendre mon temps, je sais faire, il passe toujours trop vite, et encore plus s’il me faut avancer la pendule d’une heure !

Jacques Higelin qui, lui aussi, compte son temps ne me sera d’aucune utilité pour gérer employer mon temps libre !

Heure d’été, c’est fait pour le bas de la maison, mais je crois qu’en haut je vais rester à l’heure d’hiver ! D’ailleurs le chat trouve aujourd’hui qu’on est bien mieux sur la couette plutôt qu’à surveiller les pigeons au jardin.

 

 

Gourmandise : le sucre

En dépit de la météo capricieuse de ce début de printemps, j’ai, parmi les bonnes résolutions (oui je sais, les résolutions c’est habituellement en janvier, mais pas chez moi parce que j’hiberne et donc ne pense à rien d’autre qu’à mon confort), envie de bannir un peu plus que je ne le fais déjà le sucre de ma cuisine, et j’essaie de faire le tour de la question…

Bec sucré, oui, sûrement et depuis l’enfance, mais aussi bec salé selon les périodes, avec une nette tendance à marcher hors des clous… comment, alors que je ne bois plus de soda depuis des années, fais mon jus de fruits avec fibres et sans sucre ajouté, ne sucre pas le café depuis environ quarante ans, consomme depuis près de 20 ans des céréales brutes, n’achète pas de plats préparés, limite le pain blanc (mais pas assez le pain brioché maison), améliorer encore l’élimination de cette drogue et le goût du sucré dans ma vie ?

Peut-être en acceptant l’idée que l’on ne s’en débarrasse jamais totalement, d’ailleurs qui a dit que notre organisme ne pouvait pas fonctionner sans ?

Le retour du loup

Soirée avec le paysan-conteur Clément Bouscarel au Bastit, près de Gramat, ce samedi à 20h30 à la salle des fêtes, crêpes et cidre offerts après le spectacle, réservation conseillée obligatoire.

… une peinture réaliste de la France profonde : les plantes médicinales, la rivière Dordogne et ses gabares, les esprits et les fées des Causses 😉

D’où vient son béret ? 😉