La curiosité

Pour la Journée internationale des Femmes, j’avais choisi de vous laisser en compagnie de la courageuse Omaya, mais j’avais aussi pensé à la très curieuse Alexandra David Neel, l’exploratrice dont nous fêterons cette année les 150 ans de la naissance à Saint-Mandé en bordure du bois de Vincennes et les 90 ans de l’achat de Samten Dzong, sa maison de Digne-les-Bains, dans les Alpes de Haute-Provence où elle s’est éteinte en septembre 1969, peu de temps avant ses 101 ans, et avec un passeport tout neuf.

C’est une infusion de pommes dans du thé pour en faire un gâteau qui m’a rappelé son analyse des pratiques culinaires des hauts plateaux tibétains dans Gargantua au pays des neiges, et fait ressortir des oubliettes et le livre pour essayer, au lieu de le jeter, de convertir le thé en curiosité culinaire au beurre salé et les souvenirs des écrits (dont j’ai une étagère pleine) de cette femme un peu hors norme pour l’époque, mais finalement pas la seule à avoir provoqué le destin plutôt que de le subir !