Gourmandise : le sucre

En dépit de la météo capricieuse de ce début de printemps, j’ai, parmi les bonnes résolutions (oui je sais, les résolutions c’est habituellement en janvier, mais pas chez moi parce que j’hiberne et donc ne pense à rien d’autre qu’à mon confort), envie de bannir un peu plus que je ne le fais déjà le sucre de ma cuisine, et j’essaie de faire le tour de la question…

Bec sucré, oui, sûrement et depuis l’enfance, mais aussi bec salé selon les périodes, avec une nette tendance à marcher hors des clous… comment, alors que je ne bois plus de soda depuis des années, fais mon jus de fruits avec fibres et sans sucre ajouté, ne sucre pas le café depuis environ quarante ans, consomme depuis près de 20 ans des céréales brutes, n’achète pas de plats préparés, limite le pain blanc (mais pas assez le pain brioché maison), améliorer encore l’élimination de cette drogue et le goût du sucré dans ma vie ?

Peut-être en acceptant l’idée que l’on ne s’en débarrasse jamais totalement, d’ailleurs qui a dit que notre organisme ne pouvait pas fonctionner sans ?