Pars, surtout ne te retourne pas…

Il fallait s’y attendre, Jacques Higelin était depuis longtemps fatigué… et c’est arrivé hier !

Pars, surtout ne te retourne pas
Pars, fais ce que tu dois faire sans moi
Quoi qu’il arrive je serai toujours avec toi
Alors pars et surtout ne te retourne pas !

Oh pars… mais l’enfant
L’enfant il est là

 Il est avec moi
C’est drôle quand il joue
Il est comme toi, impatient
Il a du cœur, il aime la vie
Et la mort ne lui fait pas peur.
Alors pars
Surtout ne te retourne pas
Oh pars !
Mais qu’est ce que t’as ?
Oh pars… et surtout reviens-moi !