Une idée ?

idée

Lire => la suite dans La Dépêche.

Il est sûr que si je prenais un cacheton tous les soirs au lieu de lire quelques pages avant de m’endormir, j’échangerais mes petites boîtes vides à la pharmacie contre des pleines et j’aurais moins d’étagères croulant sous mes dernières acquisitions en piles instables dont la bibliothèque locale ne veut pas. Nous n’avons plus, à ma connaissance (il faudrait que je vérifie), de cabine téléphonique à transformer en => projet culturel comme j’en ai déjà vu dans le nord du département et comme il en existe ailleurs. Je ne suis pas sûre non plus que les propriétaires des cafés que je ne fréquente pas soient intéressés par une étagère de vieux livres mis gracieusement à disposition de leurs clients, mais je vais quand même poser la question au plus proche de chez moi, on ne sait jamais ?