Lecture policière

… plus vraie que nature avec l’interminable (879 pages) pavé de Don Winslow, un auteur américain atypique, intitulé Cartel (Prix mystère de la critique en 2017), la suite de La griffe du chien, paru dix ans plus tôt, que je n’ai pas lu.

Guerre des clans, corruption, alliances rompues et trahisons diverses, exécutions, tortures, politique, violence gratuite tout y est… mais si je veux bien savoir qui d’Adán Barrera, le plus puissant des chefs de cartel, et d’Art Keller, représentant de l’ordre aux méthodes peu orthodoxes, va gagner ce duel sans merci, je ne peux oublier que ce roman policier dépeint exactement le quotidien des Mexicains (du moins d’une certaine partie de la population), le titre suivant le prouve…

mexique