Vieux livres

La Dépêche nous informe de la vente aux enchères des livres d’un ancien président…

roserouge

Certes reliés de cuir (par Danielle pour certains) avant de rejoindre l’étagère qui les attendait, ces livres, même dédicacés, méritent-ils d’atteindre de tels montants astronomiques, alors que pas une bibliothèque ne veut du don de nos collections de poche ?

Consultation consommation

conso

Une information donnée par La Dépêche, que je relaye bien volontiers même si je ne suis pas du tout sûre que le consommateur qui n’a pas d’autre choix que le supermarché local en tire un quelconque bénéfice… souvenir d’une prise de bec quand ils ont supprimé le référencement de leur seule boîte d’un mélange de flocons de céréales sans sucre dont j’avais épuisé leur stock, je leur ai dit que je voulais décider moi-même si je prenais ou non du sucre au petit déjeuner et j’ai eu l’impression d’être d’une autre planète !

Même si la direction du magasin peut être sensibilisée à la malbouffe, le commun des mortels semble avoir des neurones déjà bien atteints au point de ne pas pouvoir réagir et revenir à une alimentation non industrielle…

Mais je vais occuper une petite partie de ma journée hivernale à cet exercice, merci à Laetitia de nous informer enfin sur cette consultation citoyenne qui a débuté le 12 octobre et se terminera le 15 novembre !

Légumes cultivés dans le Lot, vin du château de Haute-Serre, safran des Safraniers du Quercy, lait, fromages et yaourts Cant’Avey’Lot… La table dressée par les producteurs et éleveurs lotois et les vignerons était bien garnie, jeudi, lors de la présentation de la consultation citoyenne lancée par la région Occitanie sur l’alimentation.

Vincent Labarthe, Marie Piqué, vice-présidents, et Geneviève Lasfargues, conseillère régionale, accueillaient à leurs côtés les ambassadeurs de cette terre de culture pour évoquer la grande mobilisation qui, du 15 octobre au 15 novembre, permet à tout citoyen de voter et d’exprimer ses priorités pour une alimentation durable.

«Nous avons fait de ce thème la grande cause régionale 2018, mentionnait Vincent Labarthe. L’alimentation est le sujet de tous, elle est liée à l’agriculture. Notre région compte 164 000 emplois dépendants de l’agriculture, 82 000 exploitations, mais également 1 990 entreprises de l’agroalimentaire. L’Occitanie est la première région bio de France et la première sous signe de qualité avec 262 productions identifiées», mentionnait-il.

Cette consultation vise à accompagner l’assemblée régionale dans ses actions, comme les élus l’ont précisé : «La finalité est de définir une politique la plus proche des attentes de nos populations, par de nouvelles mesures à prendre, par des dispositifs à revoir ou à ajuster.» En parallèle, c’est bien sûr toute la filière économique agricole qui est concernée. Marie Piqué faisait remarquer en effet : «L’enjeu fondamental est de casser cette image que manger local est plus cher que ce qui vient d’ailleurs. Il faut permettre aux gens de s’emparer de cette qualité alimentaire d’Occitanie, car c’est un enjeu de santé publique mais c’est aussi permettre aux agriculteurs de vivre dignement de leur travail.»

Autour de la table, les principaux intéressés justement étaient là. Tandis que Bertrand Vigouroux insistait sur l’importance de la qualité de nos produits, Jean-Philippe Vayre rappelait les difficultés qu’avait connues Cant’Avey’Lot pour commercialiser sa marque et garantir le transport, évoquant une réflexion à conduire sur des mutualisations de logistique et autres.

L’entretien des paysages était un autre point mis en avant par Henri Bonnaud de L’Oustal, magasin de 85 producteurs. Il évoquait aussi l‘idée d’une marque régionale pour différencier les produits du territoire des autres, ou encore la tromperie faite aux consommateurs sur la qualité des produits commercialisés par de grandes enseignes mais importés de l’étranger, où le cahier des charges agricoles est bien moins contraignant.

Bio46 qui compte 400 producteurs et les Jeunes Agriculteurs du Lot sont intervenus aussi pour parler du soutien aux filières et de la déprise agricole.

Tous suivront les mesures intégrées dans ce «Pacte régional pour une alimentation durable en Occitanie», adopté lors de l’assemblée plénière régionale, en décembre prochain.

Pour voter

Des bulletins de vote sont à disposition à la Maison de la région, à Cahors, dans de très nombreuses mairies et collectivités du Lot et sur internet :

laregion.fr/alimentation

La région Occitanie et ses élus seront également mobilisés samedi 3 novembre sur le marché de Cahors et le 10 novembre sur celui de Figeac.

Dans ce questionnaire, quatre thèmes ont été retenus : l’environnement et la santé, la consommation de produits d’Occitanie, l’éducation à l’alimentation et enfin l’innovation et le juste prix.

Le Pech Rigal

Situé sur la commune lotoise de Saint-Clair, à quelques kilomètres de Gourdon, il fut, alors judicieusement surnommé Perdrigal, la résidence (pas vraiment synonyme de bonheur mais plutôt d’isolement et de vie en vase clos) lotoise de Léo Ferré du temps de Madeleine, sa compagne de l’époque, avant qu’il ne quitte la région avec Marie-Christine, la jeune femme de la capitale de la Bouriane qui lui donnera trois enfants et lui fera oublier son chagrin (vidéo) consécutif à la mort du chimpanzé Pépée (vidéo), est à vendre

ferré

L’article de La Dépêche.

Racheté en 1998 par le franco-américain John Manchec, le château était devenu après d’importants travaux, un hôtel de luxe, loué entre autres pour des mariages (photos et vidéo)…

 

 

 

L’avez-vous vue ?

Tenue de camouflage idéale, ly01… pourtant elle (Gella, qui a deux mâles dans les alentours, a eu trois petits) vous regarde avec attention 😉 ly02Il ne fait vraiment pas un temps à mettre même un gros chat dehors, le mien fait canapé au chaud après avoir fait un tour très rapide de son territoire… ly03Le lien vers => la webcam du lynx, opérationnelle depuis janvier, l’animal de l’année en Estonie.

La caméra fonctionne aussi la nuit 😉

D’autres vidéos => ici. Bon visionnage !

 

Miracle d’automne

Alors que les végétaux vivaces se cachent généralement sous terre pour passer l’hiver et nous revenir en pleine forme dès les premiers beaux jours du printemps, certaines espèces ont un cycle de végétation totalement inversé.

Il y a dix jours j’ai vu pointer timidement deux ou trois pousses de safran, j’ai désherbé l’espace, remis en place un peu de terre qui avait glissé plus loin et planté des bouts de bois pour que le matou de la maison n’aille pas y gratter… et avant-hier j’avais ceci :

safran2018

Ce midi, après dissipation de la brume dans ma vallée, le rayon de soleil a caressé rapidement les sept premières fleurs, cueillies juste après la photo pour en récolter les stigmates (la partie rouge de la fleur)…

safr2018

J’adore cette culture (qui ne me demande aucun effort) dans un mouchoir de poche !

Non comestibles, mais agréables à regarder, les cyclamens de Naples qui fleurissent aussi à l’automne, cette année au milieu du persil et des plants de chia (Salvia hispanica) dont les graines sont à la mode…

oct04

Quelques images d’arrière-saison pour terminer mon petit tour 😉