COP24

Oubliée la « fessée » (qui sera au programme de l’Assemblée cet après-midi) évoquée précédemment, on ne parle plus que de => la COP24 qui aura lieu entre les 3 et 14 décembre 2018 à Katowice (chef-lieu de la voïvodie de Silésie, une région riche en gisements de charbon et de fer ce qui veut dire industrie lourde et métallurgie) en Pologne.

Voici le dessin du jour, signé Arend van Dam, dans le Courrier international :

cop24

Nous saurons peut-être enfin situer la Pologne sur un globe terrestre, la Silésie (au sud du pays) pour le commun des mortels c’est moins sûr… quant aux drames humains consécutifs aux fermetures régulières des mines ils seront complètement occultés.

Un tour de ville rapide vous est proposé par le magazine Géo (vidéo de 2’05), espérons, pour les visiteurs du Sud, qu’il y fera beau en décembre 😉

 

Défaut de communication

Le résultat d’un sondage bidon, initié par mon journal local, est tombé et il est atterrant…

fessee

Il est sûr que la question telle qu’elle a été formulée ne sert absolument pas l’éventuel projet de loi contre les violences éducatives ordinaires, ces châtiments corporels utilisés comme seul moyen d’éducation de nos chérubins et qui deviennent rapidement de la maltraitance… on se souvient du cadavre d’une fillette inconnue découvert le 11 août 1987 au bord de l’autoroute A10 au nord de Blois dont on vient de retrouver et le nom Inass Touloub et les parents, quelques 30 ans plus tard, qui, eux… ont oublié !

Une interview de la députée Maud Petit avant le vote de ses collègues le 29 novembre prochain.

Enclavement

figeac

Le trafic ferroviaire est en toute logique largement perturbé.

Des perturbations sont enregistrées sur les lignes Rodez-Brive-Aurillac et Toulouse-Figeac.

Des suppressions de train sont également annoncées.

L’article de La Dépêche.

Et comme les citoyens en colère sont très motivés autour de Figeac, comment fait-on ???

 

 

Vous l’avez ratée…

Vendredi dernier, 16 novembre, il y avait distribution gratuite de chocolatines à Toulouse à l’occasion de la première Journée Mondiale de la Chocolatine…

Mais vous n’avez peut-être pas tout perdu, la manifestation insolite aura très certainement une suite, sous forme des Championnats du Monde de la Chocolatine, prévus pour les 27 et 28 mai 2019 😉

chocolatine0

L’article de La Dépêche, et la liste des boulangeries qui ont participé… j’ai oublié où j’achetais le pain quand j’étais toulousaine, sûrement sur le trajet retour midi du travail, mais une chose est sûre je n’y avais pas une boulangerie attitrée (j’avais testé les jésuites d’un certain nombre d’entre elles) comme j’ai pu l’avoir à Paris (pour le pain, les croissants et la baguette viennoise), à la campagne j’ai actuellement deux boulangeries et mon choix a été vite fait 😉

Qui seront les membres du jury ? Je ne suis plus assez connaisseuse pour postuler 😆

chocolatine00

(Source image => #objectiftoulouse)

 

 

 

Le tonneau

En plein cœur d’un vignoble, l’objet est visualisé immédiatement, en douelles de bois assemblées et retenues par des cercles de métal, avec, à chaque extrémité un fond plat.

Quand il n’est plus utilisé pour vieillir le vin au chais, il est souvent coupé en deux et peut servir de jardinière originale devant sa maison.

On connaît aussi le tonneau sans fond des Danaïdes, celui de Diogène de Sinope, le cynique, qui n’en était d’ailleurs pas un mais plutôt une amphore,  par contre l’utiliser pour traverser l’Atlantique… c’est rare et peu banal 😉

Fasciné par le livre Naufragé volontaire, récit d’Alain Bombard, qui expérimentait en 1952 la survie en mer, Jean-Jacques Savin, 72 ans, ancien militaire et baroudeur sportif, s’apprête à prendre la mer dans une embarcation qui n’aura de fortune que le budget, non encore bouclé, pour se lancer dans l’aventure…

tonneau

(D’autres images et source Ouest-France et AFP)

Les poissons vont avoir un choc devant cet objet coloré flottant au gré des courants, il y aura un site (déjà opérationnel) pour suivre l’expérience : www.atlantique-tonneau.com/suivez-moi

Le départ se fera autour du 20 décembre à partir des Canaries, pour une arrivée environ 3 mois plus tard entre la Barbade et la Guadeloupe…