Surprise !

Cette année, je tente une production artisanale (bien sûr sans le matériel adéquat) de chocolats de Noël, 2 goûts différents hors commerce sûrement.

Les premières 24 pièces (chocolat noir, raisins macérés au rhum et une lichette de praliné) réalisées la veille étaient bien démoulées, je venais de terminer l’enrobage de 300g d’un mélange de noisettes et amandes grillées d’un chocolat aux épices (cannelle, cardamome, girofle, vanille) puis de sucre glace vanillé quand j’ai levé un œil devant la fenêtre, et ô miracle !

vue4

Un superbe arc-en-ciel inattendu (le deuxième est moins visible que le principal) m’a mis du baume au cœur et donné le courage d’attaquer la deuxième série : chocolat moins amer, canneberge macérée dans de la vodka et 1/4 de cacahuète.

Ma production est terminée, les moules de récupération et la tempéreuse à chocolat maison (un bol posé sur un emporte-pièce placé dans une casserole d’eau bouillante) ce n’est pas vraiment très pratique… mais au moins, j’aurai essayé !

Verdict le soir du réveillon !