En crise…

Le pilier qui charpentait notre société n’en finit plus de trembler… et ce, même dans nos campagnes profondes où le très médiatique abbé Ronan de Gouvello qui fut, pendant une dizaine d’années, le dynamique recteur du sanctuaire Notre-Dame de Rocamadour avant de devenir, en septembre 2016, prêtre (et recteur) en la majestueuse cathédrale Saint-Étienne de Cahors (dont les festivités => pour ses 900 printemps viennent d’être lancées) a été suspendu de ses fonctions par Mgr Laurent Camiade lors de la messe dominicale.

RdeGouvello

L’article => de La Dépêche suggèrerait la possibilité que l’égo surdimensionné du prêtre ait fait quelque peu trop d’ombre à celui de son supérieur à Cahors depuis juillet 2015 en remplacement du regretté Norbert Turini (en poste à Perpignan depuis octobre 2014), une façon pour l’évêque de retirer les marrons du feu tout en appelant le sujet de sa première nomination à plus d’humilité pour le Carême 2019.

Les voies du Seigneur sont impénétrables…

Le programme des festivités (dont l’ouverture initialement prévue pour le 5 mars a été reportée au 12 mars en raison des événements) est disponible dans les lieux publics, offices du tourisme, chez les commerçants, sur le site leneufcentieme.fr et sur la page FB Le 900e anniversaire de la Cathédrale de Cahors.

Mise à jour du 20 mars 2019 :

Le Père Michel Cambon, président du tribunal ecclésiastique de Toulouse nous explique => la sanction et les suites possibles.

Mise à jour du 11 mars 2021 :

Les nouvelles ne sont pas très fraîches, puisqu’elles datent d’il y a un an => Vers un procès canonique, et à ce jour j’ignore encore quelle sanction a été prise s’il a eu déjà lieu.

12 réflexions sur “En crise…

  1. Jeandelachauvinière

    Hombre tu me fais de l’ombre avec ton charisme , ta façon d’attirer les fidèles ta sympathie envers les ouailles tu as franchis la ligne jaune .cela arrive à touts les échelons le petit on le punit voire il n’a plus d’avancement, d’autres ont un placard table et chaise quand tu es en haut de la hiérarchie tu peux te le permettre .

    Aimé par 2 personnes

  2. Je suis désolée, j’ai beaucoup rigolé 😂. Il peut venir chez moi en reliance animale.
    Ils disent que les animaux n’ont pas d’âme…….
    Nous ne changeons pas la fête de l’équinoxe 😋. Sinon, je ne sais même pas qui sont ces personnes 😁😁

    J'aime

        1. Notre nouvel évêque, à peine arrivé, a nommé le recteur de Rocamadour (où il était très apprécié, il y était depuis 11 ans) à Cahors en lui donnant la mission de travailler sur les 900 ans de la cathédrale, ce qu’il a très bien fait… et à 2 jours de l’ouverture des festivités, il l’a démis de ses fonctions pour un motif des plus obscurs, qui n’est (selon le communiqué) ni d’ordre criminel, ni infraction pénale, alors il ne reste qu’un problème d’égo entre mecs…
          Pour savoir qui est l’abbé puni, voici la visite de Rocamadour :

          J'aime

  3. Je me rappelle de ce prêtre que je voyais de temps en temps à l’époque où j’étais professeur à Sainte-Hélène à Gramat (presque 15 ans déjà). C’est vrai qu’il détonait un peu à côté des autres curés bedonnants et pépères, à l’âge parfois canonique. Quant à son ego qui serait largement développé ma foi cela ne m’étonnerait guère, et puis même sans cela il est tellement dynamique et remuant qu’il laisse peu de place aux autres qui peuvent en prendre ombrage en effet…

    J'aime

    1. En même temps qu’il débauchait le recteur de Rocamadour, l’évêque avait déboulonné l’abbé François Gerfaud, le bras droit de son prédécesseur, en l’envoyant le plus loin possible de Cahors, c’est-à-dire à Biars, alors je me demande où il va envoyer Ronan de Gouvello après avoir bénéficié du fruit de son travail acharné pour la cathédrale…

      J'aime

    1. C’est quelque chose que j’ai aussi entendu en son temps… comme quoi le « faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais » est toujours d’actualité 😉

      J'aime

Les commentaires sont fermés.