La carte qui fait peur

Au cours de mon rapide tour d’horizon pour savoir comment était perçu à l’étranger M. Jacques Chirac, homme politique à la carrière bien remplie, fondateur du parti RPR (1976), ancien maire de Paris (1977-1995) et président de la République (2 mandats : le dernier septennat 1995 à 2002 puis le premier quinquennat 2002 à 2007), dont le décès a été annoncé hier (RIP, pensée à sa famille), un titre a retenu mon attention : Le Liban bientôt à court d’eau.

eau

La carte du World Ressources Institute est éloquente : chez nous, loin des fleuves, il fera soif et même très soif (une des raisons du Brexit peut-être ?) plus vite qu’on ne le pense…

Saurons-nous devenir un peu plus économes ??? À l’heure des piscines individuelles dans chaque villa sans lesquelles les maisons ne se vendent plus, j’en doute grandement…

Publicité

4 réflexions sur “La carte qui fait peur

  1. Jeandelachauvinière

    Pas d’isolation aux normes, pas de piscine, pas de tout à l’égout , pas de chemin goudronné pour aller visiter ta case , trop loin des grandes surfaces (10km) des médecins tout est fait pour que l’on consomme à outrance quand l’eau se fera rare t’inquiètes pas il y aura encore du pétrole. là tu comprendras trop tard qu’il faudra poser culotte dans les champs, tu te souviendras que ton étron c’est de la nourriture pour les plantes trop tard il n’y a plus d’eau alors tu partiras en guerre contre celui qui la possède .

    Aimé par 1 personne

  2. Mince, je n’ai pas trop besoin de pétrole, je n’allume pas ma lampe très souvent 😉
    Pour la guerre il me semble qu’elle a commencé depuis belle lurette puisque les puits des déserts ont toujours été terriblement convoités et leur accès réglementé dans le meilleur des cas, ailleurs on les empoisonnait pour faire dégager les populations dont on convoitait les terres…
    Poser culotte sous l’oeil de mon voisin, impensable ! J’ai connu en 1967 le cabanon au fond du jardin plus confortable que les précédentes latrines moyenâgeuses direct dans le fossé (pas l’endroit où l’on peut faire une grille de mots fléchés, le courant d’air qui remontait te glaçait le fondement), mais le top c’était sous le figuier face aux vignes chez ma grand-mère 🙄

    Aimé par 1 personne

  3. MamLou a connu le cas où cela se faisait dans la cour, près des chevaux…
    Pour la cabane au fond du jardin, j’ai connu cela en Alsace, chez mon oncle : grande terreur enfantine. Sinon, j’ai encore la cabane avec la plaque béton percé dans mon jardin. Mais à éviter en cas d’urgence car elle sert de débarras à bazar jardinier. 😆
    Sinon, nous pâtissons de l’épuisement de la nappe phréatique pour l’usage du industrie locale. Et nos maisons sont en piteuses états : fissures.
    Donc, il n’y a pas que des économies à faire dans les foyers de braves familles !

    Aimé par 1 personne

    1. Le bois est plus chaud que le béton… à mon goût 😉
      Ton problème actuel n’était sûrement pas prévisible à l’époque où la maison a été bâtie… et ce n’est pas « l’isolation à 1€ » qui pourra le solutionner… dur de s’y trouver confrontée à ton retour de cure ♥

      J’aime

Les commentaires sont fermés.