Comme au théâtre

Acte I :

theatre0

En haut d’une ruelle se dresse une maison basse que l’on croirait, par temps de brouillard, presque bretonne avec ses pierres grises. Mais quand on en fait le tour, l’autre façade, avec son cadran solaire et son palmier serait plutôt italienne…

theatre4

Acte II :

Le palmier, qui servait de tuteur à une grimpante (désirée ou pas ?), rongé par une vermine a été abattu.

theatre3

Le propriétaire, appartenant à une grande famille vigneronne locale, malade, est décédé, et sa veuve, qui n’est ni du milieu ni de la région, n’y venait plus qu’en été…

theatre5

Acte III :

Ce qui devait arriver s’est produit. Mise en vente, la maison, longtemps fermée, cadran solaire enlevé, a trouvé preneur chez des retraités de l’Éducation Nationale (dit-on, mais je doute) en provenance de la métropole régionale…

theatre6

Mais, même si ce sont des voyageurs souvent absents, passer de l’anonymat de la ville à la curiosité des touristes dans un village semble trop difficile…

theatre7

… le personnel communal est prié, par écriteau interposé, de ne pas tailler les haies, ce à quoi il n’a pas été vraiment sensible (esprit de contradiction ?) et…

Épilogue :

theatre1

Rideau !

Quand les feuilles seront tombées, l’effet du tapis de pelouse artificielle pendu à l’arche du jardin sera très certainement, et pour le moins, saisissant 😉