Fin d’été sur vieilles pierres

La vue sur la rivière m’évoquait le poème d’Arthur Rimbaud, Le dormeur du val, mais je n’avais pas le soldat. Autre possibilité non retenue, Et au milieu coule une rivière, le film de Robert Redford que je n’ai pas vu… alors vous n’aurez que des images brutes, à vous de les légender 😉

2 réflexions sur “Fin d’été sur vieilles pierres

  1. Jeandelachauvinière

    Ohhhh! les beaux pyracanthas avec leurs branches chargées de baies délicieuses pour les merles , grives etc..Quidam ne t’approches pas trop près de cet arbuste il possède de belles épines longues dont l’extrémité se casse sous la peau du malheureux qui n’a pas fait attention , cours vite chez le médecin sinon le doigt atteint va gonfler et tu vas souffrir .

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.