Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for novembre 2019

#jesc2019

Inutile de vous dire que vous avez raté la compétition dont le thème était Share the Joy, présentée par Ida Nowakowska et Aleksander Sikora accompagnés par la gagnante 2018 de l’Eurovision Junior Roksana Węgiel.

C’était hier à Gliwice (prononcer glivitsé) en Silésie (au sud de la Pologne), Carla la représentante française y a terminé 5ème sur 19 concurrents avec Bim Bam Toi, après avoir occupé la première place pendant 2 minutes, le temps d’ajouter 2 votes en ligne au classement du jury de chaque pays 😉

Le prochain concours sera donc encore organisé par la Pologne, puisque c’est Superhero de Viki Gabor qui devance Yerzhan Maxim du Kazakhstan avec Armanyńnan Qalma qui disputait aussi le haut du classement à l’Espagne représentée par Melani Garcia qui chantait Marte.

Je vous dispense de la découverte de la cuisine polonaise par quelques unes des demoiselles présentes 😉

 

 

Read Full Post »

L’Arkan était la danse d’initiation pour les jeunes hommes de la minorité ruthène houtsoule de l’ancienne Galicie, le rite de passage des garçons de douze ans qui entraient alors dans le monde masculin des guerriers et recevaient, après son exécution, le droit d’arborer la large ceinture traditionnelle et d’y glisser le bartka, la petite hache à long manche typique des montagnards.

Mais… plus je regarde cette danse (d’autres versions –celle de Halychyna– intègrent du chant masculin), interprétée en 1998 par l’ensemble de danse ukrainien Syzokryli, plus je lui trouve un air gracieux, presque féminin, puisque les pas sont généralement, pour la plupart d’entre eux, repris face au public et avec un tantinet plus de grâce, par les danseuses des ensembles folkloriques alors que les danseurs y sont plus dans la démonstration bondissante et virile… curieux n’est-il pas ?

 

Read Full Post »

gourmand

Après deux éditions consécutives à Cahors, le salon déménage sur les rives de la Bave, chez les gourmands du nord du département, quelques explications sont dans La Dépêche du Midi, pour les autres détails comme l’adresse, les horaires des démonstrations et du défilé des robes en chocolat, consultez le bulletin local => vallee-dordogne.com.

3salonchoc

Read Full Post »

Mes errances sur la toile me font croiser les Huun Huur Tu, originaires de la république de Touva. Ils n’interprètent, sur les scènes du vaste monde, que des airs chamaniques utilisant la technique du chant diphonique, dépaysement garanti 😉

Si vous aimez… le programme de la tournée 2017 est visible ici, et en couleurs !

 

Read Full Post »

Courant décembre il est prévu un repas-spectacle russe pour nous amuser… Pourquoi russe dans notre village, mystère ? Par contre ce n’est pas avec Valery Orlov, notre étoile chantante lotoise, qui s’était produit l’an passé, mais avec un couple issu du ballet des cosaques zaporogues de… Châlette-sur-Loing dans le Loiret (45)

… dont les solistes se sont parfois formés à la dure discipline de l’ensemble Virsky

La grâce des dames et la virtuosité des messieurs (chacun sa place et son rôle) ont le don de me donner le sourire mais je m’interroge sur l’aspect dérangeant d’un éventuel renouveau populaire cosaque où les fillettes se mettraient à danser comme les garçons…

 

Read Full Post »

C’était la grande dame du point d’esprit (vidéo), haut en couleurs (voir ceux du dos de la robe Balmain ci-dessous), Odette Arpin M.O.F. n’est plus dans son Hôtel de la Dentelle, une école dentellière renommée de Brioude (Haute-Loire).

J’y avais fait un stage une année en février (et garde un mauvais souvenir de l’hôtel du Centre, le seul ouvert pendant l’hiver, où toutes les fumées de tabac du bar très fréquenté se concentraient dans ma chambre), mais les secrets spécifiques des passages des fils de couleurs ne m’y avaient pas été dévoilés (j’ai dû les découvrir par moi-même en expérimentant) car j’étais hautement suspectée d’être un sous-marin téléguidé par l’école concurrente du Puy-en-Velay, alors que j’ai appris la dentelle à Paris où je résidais à l’époque 😉

En février 2018, elle présentait encore un ouvrage de référence, Mouchoirs et pochettes, 1870-1950 (voir l’article de La Montagne), mais c’est Le Puy-en-Velay qui nous informe de son décès le 7 novembre 2019.

Souhaitons simplement qu’elle ait bien préparé sa succession, afin que son travail continue à rayonner dans le petit monde de la dentelle contemporaine et celui plus sélectif encore de l’artisanat d’art…

OdetteArpin

 

Read Full Post »

Drôle d’oiseau

C’était à l’heure du geai, à la mangeoire pour oiseaux du ciel de la station de sauvetage d’animaux de Makovie…écureuil

Ils sont plusieurs 😉

Si vous voulez étudier les petites manies, entre autres, du geai gobeur de tournesol, de celui qui trie à grands coups de bec et fait remonter les noix décortiquées, des mésanges opportunistes qui ramassent le tournesol volant plutôt que de s’attirer les foudres du corvidé en piochant dans la corbeille, du chevreuil curieux ou de l’aigrette de passage et du verdier irascible qui en oublie de manger pour faire la guerre à la concurrence…

c’est => par ici 😆

La deuxième caméra vous offre la vue autour du plan d’eau et de ses visiteurs.

Belles observations !

 

Read Full Post »

Feuilles mortes

Elle fut une belle artiste en son temps avant de se diversifier et se faire plus rare, Maïtena Douménach, dite Marie Laforêt, sera de retour en France… pour ses obsèques, dans l’intimité familiale, ce jour à 14h30, en l’église St-Eustache (75001)

Autre départ, mi-septembre, celui de Philippe Pascal, auteur-compositeur-interprète, chanteur du groupe rennais culte Marquis de Sade, puis celui de Marc Seberg.

Ils ne se croiseront peut-être pas…

Read Full Post »

Chanter en famille

Il y a eu quelques précédents… je vous convie à une soirée espagnole (un peu fantaisiste) avec la famille Kaczmarek qui se produisait au centre culturel Służewski de Varsovie, le 22 avril 2017, au bénéfice de la clinique de cardiologie Asklepios.

Iwona, soprano lyrique et Piotr, ténor dramatique, les parents, Adam, ténor et Wojtek, baryton, les enfants étaient accompagnés par l’orchestre de chambre Alla Vienna sous la direction du professeur Adam Manijak. Longue vie à cette famille talentueuse !

Read Full Post »

Mon arrivée dans le nord du Lot a été marquée par la découverte à l’âge de 9-10ans du massacre d’Oradour-sur-Glane perpétré par la division SS Das Reich (qui a traversé avec quelques dégâts tout notre département) le 10 juin 1944 (ensuite il y a eu, au collège, la projection du documentaire Nuit et Brouillard d’Alain Resnais)…

Aussi marquant qu’il fût dans la région, il n’a pas été ni le seul, ni le premier, ni le plus arbitraire, l’horreur de cette guerre a plusieurs visages qui peuvent nous hanter…

Ce documentaire de 51 minutes et 45 secondes, signé Pascal Percq, Bruno et Rémi Vouters est disponible (pour les plus courageux d’entre vous, ou les plus concernés par l’ampleur des retombées, même 75 ans après, des exactions commises lors de ce conflit mondial), un certain temps par ici => Les flambeaux d’Ascq.

Devoir de mémoire fait, je retourne à ma lecture édifiante du moment… un pavé, certes très controversé, mais qui permet d’avoir une idée de la façon dont fonctionnaient ces criminels : Les Bienveillantes de Jonathan Littell.

Ne croyez pas que je déprime en ce début novembre au temps de rigueur, j’adore depuis toujours l’automne, même dans la tempête, le feu de bois pour me réchauffer ou me sécher, les fleurs des dahlias et autres chrysanthèmes sont des splendeurs qui me font oublier que la saison du safran est déjà terminée, et les cyclamens commencent à fleurir sur le rebord de ma fenêtre de cuisine 😉

 

Read Full Post »

Older Posts »