Un cake taïwanais

… à la texture surprenante, à tester dès que le gâteau au panais-agastache-pruneau du moment sera terminé et que j’aurai remplacé mon fond de boîte de farine T45.

… à le voir trembloter on pourrait croire qu’il n’est pas cuit, mais c’est faux, agrémenté d’une simple crème fouettée, il semble divin…

Ce sponge cake, d’origine portugaise a transité (grâce aux missionnaires) par Nagasaki au Japon, où la recette a été affinée et mise au goût local à partir de la période Edo, avant de devenir un cadeau bien connu en Asie du sud-est. Quand il n’est pas en moule individuel, il est préparé en grosse quantité, presque à la chaîne et vendu encore chaud, après sa découpe spectaculaire en 10 portions et leur marquage au fer. Un couple mixte l’a ramené au Portugal en 1996 et commercialisé au Castella do Paulo à Lisbonne, qui semble malheureusement fermé depuis 2014.

Un thé matcha (ou simplement vert) ne serait pas de refus 😉