Don Quichotte

Tout droit sorti de ma manche, voici le don de Kijoté, aussi nommé le Brel du Sud quand il est avec sa guitare (qui n’est jamais très loin). Son deuxième album Les perdants magnifiques, sorti en mars 2018, mérite que l’on s’y arrête et que l’on soutienne l’auteur-compositeur-interprète.

Il sera ce soir à 19h30 à l’Arrosoir de Figeac et demain à 21h au Caf’Causse d’Assier, et moi, je retourne à mon café, parce que si le Castella taïwanais se mange habituellement entre tiède et chaud avec un thé vert, et bien froid il est tout aussi spongieux, mon ingrédient secret emprunté aux Japonais (le malt d’orge) lui donne un petit goût de revenez-y, il est aussi excellent avec un bon café, et, de plus… contrairement à nos gâteaux, il n’y a pas une seule miette à la découpe 😉

eponge