À qui profite le crime ?

C’est la question que je me pose depuis quelques jours après avoir lu dans La Montagne, que le département voisin au nord revenait…

vitesse2… début février 2020, aux 90 km/h qu’il avait fallu abandonner au 1er juillet 2018, et entendu qu’ailleurs en France les nouveaux panneaux de signalisation allaient avoir un coût non négligeable pour les collectivités locales.

vitesse1C’est le titre (l’article entier n’est destiné qu’aux abonnés) de La Dépêche du jour, concernant l’Aveyron, qui m’y fait repenser et nuancer ma réflexion sur la question…

Que sont devenus les panneaux enlevés en 2018, et pourquoi ne peut-on les remettre en place ? Il est bien évident que les panneaux corréziens ne peuvent pas être réutilisés puisque la vitesse y est toujours limitée à 80 km/h… les jours de pluie, au moins les citoyens locaux (ce sera moins évident en Aveyron) savent pour quoi ils vont devoir mettre la main à la poche ! Qui fabrique les panneaux routiers et quel membre du gouvernement y a des intérêts secrets ?

Bon, il bruine et j’ai les côtes fraîchement coupées de mon cardon sur la table à mettre en conserve… à moi ensuite les gratins à la mode lyonnaise !