Kafka s’en gausserait très certainement…

Première sortie ravitaillement en produits frais pour moi ce jour… après avoir fait un tour sur le drive de notre seul commerce et y avoir renoncé devant la pauvreté des ressources proposées en fruits et légumes et l’absence de possibilité de livraison, restez chez vous disent-ils !

Munie du précieux sésame daté, signé, auquel j’avais rajouté la mention de l’heure devenue obligatoire, du sac de déchets à déposer dans le container en passant, de mon chariot à roulettes, me voilà partie dans des rues presque totalement vides malgré le soleil printanier tempéré par un petit courant d’air aigrelet, j’arrive sur le parking pratiquement désert.

Je ne pensais certainement pas être encore surprise par mes semblables, mais le fait est que, les aînés du village peuvent y faire leurs courses sereinement selon l’affiche de gauche (celle de droite est pour le commun des mortels), apposée à gauche de la porte d’entrée de ce haut-lieu de la culture consommation…

inter1

… sauf que, les horaires d’ouverture non modifiés sont clairement affichés à droite de la même porte, et que, compte-tenu de l’absence de personnel, des rayons vides (quelques paquets de pâtes mais toujours pas de PQ, faut pas rêver), du bricolage à la caisse pour isoler un peu la caissière de nos miasmes, et sachant qu’il lui faut aussi aller mettre les cartons dans les coffres des voitures qui se présentent au drive, je doute fort que le créneau des plus de 70ans soit une réalité…

inter2

Autre possibilité pour se ravitailler, cette fois en ligne et avec livraison, l’ambitieux tout nouveau site très politique de notre région, dûment chapeauté par Madame Carole Delga, annoncé hier aux informations régionales et dont nous parle => La Dépêche du jour, site où j’ai eu un mal fou à me connecter (le lien dans l’article du journal ne fonctionnait pas)…

région0

… sauf que… le plus proche producteur de mon domicile, ne me propose ni œufs, ni légumes, mais m’offre (je n’ai pas regardé les prix) du foie gras qui ne remplacera sûrement pas les fruits frais du petit déjeuner, et son voisin un peu de vin de Cahors pour l’accompagner sans aucun doute ! 😉

Avec un peu de chance, les producteurs de produits plus nécessaires à mes yeux vont jouer le jeu…

Alors, restez confinés et faites-vous livrer les produits d’ici, à consommer avec modération, bien sûr !!!

Portez-vous bien et prenez soin de vous ♥

confinement

 

 

 

6 réflexions sur “Kafka s’en gausserait très certainement…

  1. Jeandelachauvinière

    Pour l’instant pas trop de souci avec le drive au champs pour la première semaine de « reste chez toi » deuxième semaine entamée il faut trouver le bon horaire pour passer commande et valider(heureusement nous avons gardés les confettis de la dernière fête que nous recollons scrupuleusement pour refaire des feuilles ) car le PQ manque cruellement surtout à Paris , il y a bien les journaux locaux mais nos lucs ne savent pas lire .A force de nous rabâcher corona virus nous ne savons plus s’il faut sortir ou bouger si on peut marcher hors chez soi muni de tes « ausweis « Ce changement brutal font que certains commerçants nous font la leçon si par mégarde nôtre pied dépasse la ligne de 20cm Je suis un peu agacé , habitué à travailler aux vignes (moins vite) et se retrouver à rien glander de la journée c’est pas le top . Bises de mon Loir et Cher .

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, c’est vrai, on entend tout et son contraire…
      Ce que je trouve paradoxal aussi, c’est de pouvoir aller acheter des graines pour ses poules dans une jardinerie… mais de ne pas pouvoir acheter par la même occasion ses semences de pommes de terre dans le rayon juste à côté… 😦

      Aimé par 1 personne

  2. Je confine en circuit court (Terra Local) et privilégie les toutes petites « grandes » surfaces. Terra Local pour les oeufs bio déjà enfermés dans leur boîte et des légumes directs des petits producteurs. Des achats uniquement manipulés par les acheteurs déposés dans la corbeille puis mis dans le sac. Pratique logique. Là je peux rester à confire pour un bon bout de temps. Ainsi, pas de temps « perdu » en fil d’attente à l’extérieur du magasin.
    Je profite du grand beau temps, pour faire des lessives et étendre le linge en plein air, à se dorer au soleil.
    J’ai semé dans ma jardinière (grande) des graines de radis mêlées à celles de carottes, qui devraient arriver à terme en fin de « confiture » 😆
    En fait, je ne fais pas grand chose, mais je remplis bien mon temps.
    Prends soin de toi, et fixe ta vitamine D en local.

    Aimé par 2 personnes

    1. C’est bien les circuits courts… mais cela n’existe pas partout, tu as de la chance !
      Perso, je préfère quand c’est le commerçant qui me sert et que les acheteurs ne manipulent pas les produits, j’ai trop vu les gousses d’ail avec une trace d’ongle enfoncé, pour savoir s’il était ferme, des fruits qui deviennent blets au niveau des doigts enfoncés pour les choisir ou pas, alors qu’une poire, un kiwi, achetés bien verts et laissés mûrir à température ambiante sont tellement bons si on leur laisse le temps 😉

      Aimé par 2 personnes

  3. C’est là que je réalise que j’ai beaucoup de chance. Il y a un marché le vendredi matin dans le village d’à coté et tout le monde respecte les consignes de plein air. Pour le reste, un petit proxy bien approvisionné où nous rentrons chacun notre tour. Attente dehors au soleil. Mon seul pauvre « problème » sera le lait car je ne prends pas de lait en brique ni de yaourts industriels mais…………ben ça ferait un déplacement un peu plus long et je préfère m’en tenir au strict minimum.

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.