Confinement… rebelote !

Nous sommes repartis pour (au moins) 15 jours de plus… et… le monde entier n’en finit plus de trembler ou de s’interroger.

Toutes les réactions humaines sont du domaine du possible, le meilleur comme le pire, et je vous fait part de celle, lue dans La Dépêche => en date d’hier, qui m’interpelle le plus aujourd’hui… tellement elle est hors d’âge 🙄

vampire

Certes le confinement en vase clos en Bavière c’est très long et il faut bien s’occuper (d’ailleurs personne ne sait si la reine est, ou non, du voyage), mais si ses charmants bagages (pardon mesdames) ne sont là que pour uniquement lui permettre de passer le temps, la lettre additive à son titre lui va bien (abus de ginseng ou de la pilule bleue, il faut bien doper les ressources, le mystère restera entier). Mais l’amatrice d’histoires de vampires ne peut s’empêcher de pencher pour une cure de jouvence, il est bien connu que le sang frais régénère les princes de la nuit vieillissants… de la même façon qu’autrefois dans les plantations, les colons âgés posaient leurs pieds sur un(e) esclave à peine sorti(e) de l’enfance couché(e) au fond de leur lit : ils s’y réchauffaient et en même temps absorbaient l’énergie de la jeunesse. Pures supputations de ma part, bien entendu !

Elle n’est pas belle la vie (et l’insolence) de certains hommes de pouvoir ?

Dans ma campagne et mon existence ordinaire bien réelle, outre le silence qui me permet de bien entendre les oiseaux qui fréquentent le jardin pendant que le chat dort, le confinement m’a aussi débarrassée des chasseurs de primes pour l’isolation à 1€ et autres raseurs qui polluaient mon quotidien… je n’ai pas noté dans mon carnet un seul appel suspect depuis le 19 mars !

Restez aux abris et prenez soin de vous ! ♥

bourrache2020