Déconfinement : J-1

En voici une bonne nouvelle !!!

masques

Lire => l’article de La Dépêche 😉

Compte-tenu de l’heure de publication hier (samedi) et de celle de la mise à jour… j’en déduis, soit qu’ils ont passé la nuit à ensacher, soit qu’ils travaillent gracieusement un dimanche ??? Cherchez l’erreur !

La seule chose qui est sûre c’est que, prioritaire ou pas, demain personne n’en aura pour sortir de sa claustration à moins de s’en être bricolé au moins un soi-même… imprévoyance, incompétence, lourdeurs administrations toutes les excuses seront bonnes, et nous connaîtrons sûrement un autre 17 mars : midi, tous à la niche !  😦

 

 

10 réflexions sur “Déconfinement : J-1

  1. Annie Mazet-Riviere

    Tu es bien pessimiste pour un dimanche matin… Moi aussi je crains un peu l’effet boomrang mais j’essaie de ne pas y penser. De toute façon je n’ai pas l’intention de sortir davantage que pendant le confinement, surtout avec le port du masque! Pour ce qui est de ces fameux masques du département dont parle l’article je viens d’en finir la distribution dans mon secteur, la maire de la commune les ayant récupérés dès hier puisque nous faisons partie de la zone prioritaire. Nous en avons eu déjà hier fournis par la commune grâce aux petites mains qui ont œuvré durant les dernières semaines: bref nous sommes parés!

    Aimé par 1 personne

    1. Non, pas pessimiste, simplement réaliste…
      Mardi dernier je suis allée au marché chez moi, annoncé lors de sa réouverture comme strictement encadré, mais j’ai dû contourner un attroupement au milieu du passage, et il n’y avait pas le point de distribution de gel hydroalcoolique à l’entrée décrit par le journal… j’ai demandé quelques fruits et légumes bien déposés par le vendeur dans une cagette, ai payé et suis rentrée chez moi avec mon joli masque sur le nez que j’ai fait tomber immédiatement dès que j’ai vu que je ne croiserai plus personne 😉
      Il y a un monde entre l’image de façade que l’on veut donner et la réalité… j’ai posé une question simple sur le site de la mairie, un mois après je n’ai toujours pas de réponse… pourtant entre-temps ils ont mis à jour le site puisqu’à la fin du confinement nous sommes enfin opérationnels pour quelques circuits parallèles départementaux… quant à ceux de Mme Delga, dans mon coin c’est traduit par « canard et pinard »,.. l’ordinaire du citoyen lambda 😉

      J'aime

  2. Jeandelachauvinière

    hé hé ! Zorro est arrivé sans se presser .avec ses masques et son grand chapeau .D’après dires et ce que j’ai lu sur le blog de jean louis Boehler il n’y a que deux sortes de masques qui seraient bien , vas voir sa page ‘il est en Alsace .je vais donc lire l’article de la dépêche .

    J'aime

  3. Jeandelachauvinière

    Après lecture de la dépêche : j’ai vu Pradines figures toi qu’au début de mes études horticoles il me fallait un matériel de base à savoir greffoir et serpette , ils étaient de marque PRADINES mes outils étaient Lotois .Puis Bahco est arrivé et Pradines existe toujours

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne suis pas sûre qu’ils étaient lotois tes outils, Pradines est une banlieue résidentielle-dortoir de Cahors (après avoir été romaine et saccagée ensuite par les Vandales puis les Goths… ), devenue à vocation agricole et anéantie par la crise du phylloxéra, la définition des ses limites date de 1880, elles commencent à la sortie de la zone commerciale du magasin d’Edouard L.
      La marque Pradines semblerait être originaire d’au-dessus de la Loire => https://www.devillesa.fr/?page_id=148 et dater de l’époque où il n’y avait que des vignes à Pradines, Bahco elle est suédoise => https://www.bahco.com/fr_fr/presentation-bahco#who-is-bahco-1

      J'aime

  4. De toute façon, les masques ne changent pas grand chose. Tu en penserais quoi de porter un masque dans un village frappé par Ebola ? 😂
    Tu touches, tu rencontres, et ton masque aussi tu le touches pour le mettre et l’enlever. Et tes vêtements ? Et ce que tu achètes, c’est passé par où?
    Le bonheur, c’est la fin des délations parce-que sincèrement, j’ai honte pour tous ces gens qui téléphonent au maire et/ou à la gendarmerie pour dire que « untel » se promène…..

    Aimé par 1 personne

    1. Autour de chez moi, il y a 15 jours, j’ai vu passer des caisses de bière signe d’une bamboula prévue qui finirait en baston… ça n’a pas manqué et j’ignore comment ça s’est fini (et si d’autres voisins plus directs n’ont pas appelé la maréchaussée)… mais il y a bien eu des vitres cassées et si une nuit cela se termine dans un bain de sang est-ce que dans l’enquête de voisinage qui s’ensuivra je ne serai pas accusée de non-assistance à personne en danger ???

      Aimé par 1 personne

      1. Alors entre la délation pour une promenade en période de confinement et l’appel pour une baston, il y a une différence.
        Bon, pour les bastons, la maréchaussée ne se déplace pas (ici tous les ans il y a une beuverie sur la place du village….) Ils viennent seulement quand il n’y a pas de danger et qu’ils peuvent mettre des PV.

        Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.