Les couacs des masques

On n’en finit plus… à fonctionner dans l’urgence après avoir liquidé notre dernière entreprise, son outillage, ses employés et leur savoir-faire, le retour du bâton se fait sentir un peu partout et à tous les niveaux !

La norme AFNOR- SPEC 76-001 préfère le plissé au bec de canard… mais couac il y a, selon La Dépêche, avec les masques lotois.

masqueLotDéjà, distribution sélective, mais même les mieux lotis parce que prioritaires n’ont été servis que le 11 mai, les autres ont attendu une bonne semaine !

Mais ensuite… et bien tout le monde n’en aura pas !!!

Exemple, je n’ai été récupérer le mien à la mairie qu’il y a 2 jours, juste par curiosité pour savoir comment il était fait et dans quel matériau… en précisant bien mon prénom parce que je sais (grâce à une erreur de La Poste qui lui avait donné mon colis croyant bien faire) qu’une homonyme est arrivée sur la commune il y a environ 5 ans… et bien la pauvre Mélanie n’est absolument pas sur la liste de distribution… sûrement parce que c’est une jeune qui ne sait pas (ou ne veut pas savoir) combien il est important d’aller, au minimum, voter quand on habite à la campagne (et ce, même si on n’a prévu d’y faire qu’un court passage de quelques années).

Le fichier des électeurs inscrits, ou des résidents recensés (?) n’a pas été recoupé, pour une situation exceptionnelle, avec celui de La Poste et cette jeune femme dont je ne connais pas l’histoire (je n’avais vu que son compagnon en allant récupérer mon colis chez eux) mais qui travaille pourtant à domicile auprès des personnes âgées ou dépendantes, totalement inconnue des services municipaux, n’aura pas son masque départemental.

J’ose espérer que la secrétaire en touchera 2 mots à Mr. le Maire…

Autre retour de bâton, une jeune médecin démissionne et quitte une toute nouvelle maison médicale du vignoble (en manque de médecins, comme beaucoup d’autres zones du département), au motif que l’actuelle gestion d’une situation de crise ne lui permet pas d’exercer son métier dans de bonnes conditions… elle ne serait pas la seule à le déplorer 😦

Pour lire ses déclarations => Coup de tonnerre dans le milieu médical, et se poser, ne serait-ce qu’une fois, les bonnes questions sur les dérives de notre façon de vivre ???

sirop3

 

 

3 réflexions sur “Les couacs des masques

  1. J’ai vu ça moi aussi dans le journal. Nous avons donc été chanceux car les masques que nous avons eus (en priorité mais juste à l’heure pour le déconfinement) ne sont pas défectueux. Je les trouve même plutôt pas mal, sobres et bien taillés, en tous cas ils nous vont très bien. Nous avons également eu les masques de la commune, cousus avec amour par des bénévoles, plus des masques que m’a donnés le maire d’une des communes où je travaille, on est parés! Mais en fait c’est tellement chiant de sortir masqués que finalement on va pas sortir plus que pendant le confinement!

    Aimé par 1 personne

    1. Examen détaillé de mon exemplaire départemental (nous n’avons pas eu droit à la fabrication locale qui s’est sûrement limitée à quelques cercles très restreints dont je ne fais pas partie) :
      En hauteur, même taille que mes créations, j’aime bien les plis tous dans le même sens, ça fait moins bavette, en largeur il est plus court d’environ 2 cm (ce n’est pas une taille enfant puisqu’il est bien mentionné sur la notice une densité de 165g/m², alors que pour enfant de plus de 6 ans il est préconisé 150g/m²), un élastique bien posé, le second vrille et comme leur fixation mériterait d’être renforcée, peut-être qu’à l’occasion !
      Pour la matière : un polycoton gris clair avec plus de synthétique (65%) que de coton (35%) doublé d’un intissé (70% viscose ; 30% polyamide) blanc… c’est sûr il ne sera pas éternel 😉
      Alors, repassage, pour le polycoton, c’est niet ou alors sûrement pas à « température coton », et lavage pour l’intissé bof, bof… je comprends mieux maintenant les couacs signalés dans La Dépêche par ceux qui ont bien suivi les consignes de lavage (30 minutes à 60°C) et qui ont voulu le repasser pour plus de sécurité !
      Mes dos de chemisiers tout coton vont continuer à faire leur office !!!

      J'aime

  2. Ah, les fameux masques, parlons en !. Ils sont totalement inutiles bien sûr et le plus proche village a reçu ceux du département, ils sont inutilisables.
    La matière est irritante. Je ne sais pas d’où ils ont récupéré ce tissu mais avec la chaleur, tu n’as plus de peau avec 10mn.
    Nous avons bien rigolé vendredi soir car j’étais avec des amis militaires entraînés qui disaient que si la situation était grave, nous serions déjà tous morts 😁.
    Je te souhaite une excellente journée

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.