Accrochage aléatoire

Certes c’était une journée caniculaire, je n’étais pas très en forme et j’avais un train de touristes (confondant les rivières Lot et Dordogne) qui me collait aux fesses lors de ma promenade digestive dans nos onéreux jardins suspendus, et donc, je n’ai pas pu apprécier à sa juste valeur l’accrochage de ces tableaux (déjà vus il y a quelques années) sûrement par l’apprenti-stagiaire (depuis déjà 3 ans) qui postule pour l’emploi de jardinier en chef, spécialiste de ce lieu babylonien ou pharaonesque (c’est selon), loin d’avoir prospéré avec bonheur (nous ne sommes pas encore arrivés à la friche originelle, chose impossible parce que la pyrale a eu, en peu de temps, raison des buis anciens) depuis sa création.

Si l’accrochage en biais peut faire genre, de même que l’envers du tableau visible en passant, j’ai bien moins de plaisir avec la vue plongeante (nous ne sommes pas au théâtre et je n’ai pas mes jumelles), ou avec l’accrochage au ras du sol… mes pieds pourraient avoir des yeux de perdrix, mais je doute fort que leur perception puisse atteindre mon cortex visuel 😉

Nous dirons donc que l’intention d’offrir du culturel bon marché aux hordes aoûtiennes est tout à fait louable, même si la réalisation pêche un peu 😉

4 réflexions sur “Accrochage aléatoire

  1. Zut commentaire passé à la trappe le temps que je retrouve mon mot de passe!
    J’allais dire la même chose du spectacle que nous avons eu à Teyssieu: c’était pas parfait mais au moins ça a le mérite d’exister et les associations font plus pour la culture que la ministre censée s’en charger…

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : La pensée de ce dimanche | Accordéon et dentelles au jardin

  3. Ping : Le figuier | Accordéon et dentelles au jardin

Les commentaires sont fermés.