Adieu

Michael Edward Lonsdale-Crouch est parti, malgré son immense talent, discrètement, sur la pointe des pieds, il était pourtant présent dans un bon nombre de films que j’ai aimés, j’avais aussi beaucoup apprécié une de ses lectures à Notre-Dame de Paris, j’ignore toutefois s’il avait croisé un jour la route de la fausse superficielle Annie Cordy partie rejoindre son mari Bruno 15 jours plus tôt et dont je n’avais pas salué la carrière populaire.