Aujourd’hui peut-être…

… ou plutôt demain…

Telles sont les informations d’Actu Lot ce matin aux aurores… j’aurais pu parier 😉

On ne va pas se laisser abattre en attendant les nouvelles déclarations et mesures drastiques de notre président concernant la tranche âgée de la population qui va encombrer les lits manquants en réanimation (toutes les économies que l’état ferait s’il n’y avait pas toutes ces retraites à payer !) 😉

Sortez couverts, enfin, tant que c’est encore possible ! ♥

15 réflexions sur “Aujourd’hui peut-être…

  1. Là, même si absolument nécessaire, je ne suis pas sûre que je traverserai sans dommage un nouveau confinement. Je suis considérée comme personne fragile quant à mon âge et autre « détail », et je ne me vois supporter un semi-enfermement, qui sera loin d’une retraite spirituelle. J’ai suffisamment à faire pour m’occuper, mais sortir comme une voleuse à veiller à respecter les heures autorisées, ça me fait ch… même si je suis d’accord avec toutes les consignes.
    Ce qui me chagrine c’est que mon horloge de temps à vivre est bien limitée : une année (oops) des années à être aidante, une année à entourer un autre être proche et, alors que le programme « festivités » pouvait être envisagé, une année blanche ou noire comme l’on veut qui n’a pas de fin.
    Mais bon, relativisons : je suis en vie. Et dans une petite ville de Midi-Pyrénées !

    Aimé par 1 personne

    1. Courage Lou, il te faut prendre les choses du bon côté, il te reste le téléphone, tu as un jardin…
      J’ai le chat qui me tient compagnie, roulé en boule sur le coussin du fauteuil à mes côtés et son message est clair : « la vie est belle, tu es aux abris, et tu as un bol plein de croquettes, un bol d’eau fraîche, éventuellement une caisse à disposition, alors répare tes bobos en dormant, ce sera toujours ça de gagné ! »
      Bisou ♥

      Aimé par 1 personne

      1. J’ai fait le plein de diverses choses pour pouvoir bricoler, peindre, repeindre, viser, et coudre. Le soucis sera lorsqu’il fera mauvais temps. Aujourd’hui grâce au soleil et à la douceur de l’air, j’ai pris le soleil et discuté avec ma voisine de part et d’autre du grillage séparant nos deux jardins. Donc une belle journée ! 😉

        Aimé par 1 personne

          1. Pareil, pour d’autres voisins, qui d’ailleurs vont déménager incessamment sous peu et avec qui je n’ai échangé que deux ou trois paroles depuis plusieurs années. Ils vendent leur maison et j’ignore jusqu’à leurs noms. Dans le temps, il y avait une association des habitants de ce lotissement. Ils y organisaient des repas et fêtes de quartier et offraient, lors d’un décès, des fleurs. Depuis, locataires et propriétaires se succèdent en parfait anonymat. Et le salut n’est même plus de mise, même à distance. 😦 😉

            Aimé par 1 personne

            1. MdR !
              Les miens sont normands (pour les plus proches), ils ont installé une terrasse gênante sur le trottoir pour 6 mois d’activité… depuis c’est à vendre. Dès leur arrivée ils ont eu des mots avec leurs voisins de la grand-rue (avec la gendarmerie pour les recadrer) et auraient bien garé leur 2ème voiture devant ma porte (leur maison à une entrée sur chaque rue), ce à quoi je me suis opposée… parce qu’à mon arrivée on m’a bien dit pas de voiture dans le centre ancien (voie sans issue), et comme ils ne se sont jamais présentés… j’ai continué à faire l’ours !
              Ceux du dessus, un monsieur toulousain plus vraiment très jeune, en ménage avec une jeunette, soit-disant ancien enseignant ce dont je doute fortement compte-tenu de la faute sur l’écriteau demandant à l’équipe municipale de ne pas tailler sa haie… ne sont là par intermittence que depuis presque 2 ans et ne vont pas s’abaisser à discuter avec les cheveux blancs d’en bas… 😉

              J’aime

  2. Commentaire du Potier fou, alias le cracleur, arrivé par mail => http://celadon7.canalblog.com/
    « les anciens , les vieux , les vioques , le troisième âge : on parle encore de nous cela devient une habitude , dans nôtre jeunesse nous entendions ce refrain : « ahhhh ces vieux » un souci c’est de nôtre faute nous allons prendre les lits d’hôpital , faut bien prendre quelque chose nous avons cotisé pour ! Ce qui me rassure c’est que ceux qui nous poussent au cul quand ils prendront nôtre place, ils diront pareil ce qui nous fera rire du ciel , du purgatoire ou de l’enfer . jl »

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.