Rien ne va plus…

On pourrait croire que la truffe noire est sauvée, si l’on en croit le titre suivant en date du 24 novembre :

Mais non, alors qu’ailleurs on arrose les truffières l’été pour s’assurer une production, chez nous on s’y refuse… et voilà que 2 jours après, l’écoulement de la maigre production locale pose problème, et ce avant même l’ouverture officielle du marché réglementé traditionnel…

Si l’on ajoute le retour de la grippe aviaire qui menace nos futurs canards et autres foies gras, la survie dans nos campagnes va devenir difficile, heureusement que les pigeons prolifèrent encore !