Procrastination ?

Déjà, rien que d’écrire le mot et j’en ai presque mal à la tête…

Pourtant, la dernière journée mondiale de la manie de remettre toute action (ou décision) au lendemain était le 25 mars, et, alors que cela fait des années que je dis que je vais faire mon levain-maison pour pallier à l’absence de levure fraîche de boulanger au (pas super) market local (je ne vais quand même pas aller en mendier chez le boulanger, sous-entendu je n’achèterai plus du pain parce que je vais le faire moi-même), le 14 mars j’avais pesé de l’eau et de la farine de seigle pour me lancer dans l’aventure après avoir étudié des tonnes de documentation et visionné bon nombre de vidéos !

Onze jours plus tard, soit le 25 mars je cuisais mon premier pain au levain tout bio dans mon four ménager et j’ai eu beaucoup de mal à le laisser refroidir sur sa grille, avant d’en couper une tranche 😉

Comme quoi, dans une vie, tout est possible ! Certes, il serait mieux sorti s’il avait été cuit dans un four professionnel à la sole en pierre, doté de la fonction « vapeur » et montant en température jusqu’à 250°C, mais pour mon premier au levain, je l’ai célébré et savouré comme il se doit, avec une fine couche de beurre (euh, pas maison, le beurre, mais c’est très facile à faire) et j’ai même ouvert un pot de confiture d’abricot de juillet 2020 !

Et comme il touche à sa fin, j’ai ressorti le bocal du réfrigérateur pour nourrir mon levain-chef et préparer le pain suivant 😉

Ce qu’il y a de bien, c’est que la quantité de levain obtenue est exponentielle et que l’on se retrouve avec un surplus de matière vivante à utiliser, dont les « so british » crumpets pour lesquels je vous propose la recette originale de Culinary Exploration (merci à lui)…

… toutefois, comme je n’ai pas les cercles pour leur donner de la hauteur, je les ai faits en pancakes à l’américaine (et parfumés à la livèche confite) pour mon petit déjeuner et prévois de transformer les suivants en pizzas expérimentales 😉

Prenez soin de vous, pour le plaisir, une image des iris et pivoines d’un jardin secret dont je ne peux voir que la bordure sur la rue, et seulement d’en bas… ♥

9 réflexions sur “Procrastination ?

  1. J’ai essayé une fois de faire mon levain mais c’était pas terrible, j’avais fait ça un peu vite et pas assez sérieusement. Faudra que je m’y remette… en attendant moi aussi je procrastine, et pas que le 25 mars!

    Aimé par 1 personne

    1. C’est ce que je redoutais, pourtant j’élevais en son temps sans problème le levain Hermann du gâteau de l’amitié (=> http://www.evacuisine.fr/archives/2019/12/20/gateau-hermann-ou-gateau-de-lamitie.html)… il te faut farine de seigle T170 bio et eau de source (ou eau non chlorée), un bocal recouvert d’un tissu et une température d’environ 25°C, chez moi c’est à côté du poêle tant qu’il est allumé, bien que la porte soit juste en face et que le chat mette des heures à se décider à sortir tout en ayant demandé… 😉
      => https://www.cuisineaz.com/articles/comment-faire-du-levain-2295.aspx
      Ensuite ce sera four préchauffé à 30°C, puis éteint, porte fermée, la seule chaleur de son ampoule devrait suffire à le garder à 25°C, le temps que la canicule revienne et que nos cuisines soient à 25° pour tout l’été !

      J'aime

  2. Ping : Respectus Panis® | Accordéon et dentelles au jardin

Les commentaires sont fermés.